Le Potentiel (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: L'ombre de la guerre planant sur Goma, des familles quittent la ville

Les habitants de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, craignent une reprise de la guerre. L'enlisement des discussions de Kampala entre le gouvernement et le M23 en rajoute à la psychose qui règne depuis un temps dans la ville.

Le vent de panique continue donc à souffler sur Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, qui avait été prise par la rébellion le 20 novembre.

Certaines personnes se rendent à Bukavu, plus au Sud, d'autres à Kinshasa, d'autres encore dans des pays voisins. Les autorités régionales ont lancé un appel au calme qui ne semble pas avoir été suivi d'effets. Les combattants rebelles se sont retirés de la ville en vertu d'un accord conclu sous l'égide des pays de la région, prévoyant des négociations entre la rébellion et le gouvernement congolais.

A en croire les rumeurs qui circulent dans la ville, les rebelles auraient pris position près de Goma, en attendant de recevoir le feu vert pour une nouvelle offensive contre l'armée. Pendant ce temps, les pourparlers entre les belligérants congolais piétinent à Kampala. Les deux parties, qui peinent à parvenir à un accord sur l'ordre du jour des discussions, ont promis de se retrouver le 4 janvier.

Le M23, composé en majorité de membres de la communauté tutsi issus de l'ancien mouvement rebelle CNDP, accuse Kinshasa de n'avoir pas fait grand-chose pour appliquer les accords de 2009. Ces accords prévoyaient notamment l'intégration des rebelles à l'armée congolaise. L'ONU et la RDC accusent le Rwanda et l'Ouganda de soutenir le M23 - ce que Kigali et Kampala nient.

Ads by Google

Copyright © 2012 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.