23 Décembre 2012

Centrafrique: Les rebelles du Séléka entrent dans Bambari

En République centrafricaine, la coalition rebelle Séléka, qui a pris les armes le 10 décembre, s'est emparée dimanche 23 décembre de Bambari dans le centre du pays. C'est l'une des principales villes du pays - et un ancien bastion militaire - qui est donc tombée.

Dans la matinée, les rebelles sont venus au contact de l'armée régulière à cinq kilomètres au nord-est de Bambari, sur l'axe menant à Ippy. Les combats à l'arme automatique et au lance-roquettes, intenses, ont duré plus de deux heures.

Subissant l'assaut, les forces armées centrafricaines se sont repliées. La ville de 50 000 habitants est désormais aux mains des hommes de la coalition Séléka comme le décrit un commerçant.

« Ils sont en possession de la ville, explique-t-il. Ils ont mis en place des postes de contrôle à chaque sortie de la ville. Sur l'axe Bambari-Grimari, sur l'axe Bambari-Ippy, sur l'axe Bambari-Alindao. Et même dans le centre-ville. Pour le moment, il n'y a pas de pillage. Les autorités sont toutes parties, il n'y a que la population sur place ».

D'après un habitant, l'armée régulière serait désormais repliée à l'ouest de Bambari dans la direction de Grimari. Préfecture, zone militaire importante, Bambari est située à 385 kilomètres de Bangui.

« Obligés de continuer d'avancer »

De son côté, Eric Massi, le porte-parole de la rébellion, affirme que l'armée centrafricaine multiplie ses attaques contre la rébellion et empêche donc tout retrait.

Eric Massi - Porte-parole de la coalition Séléka

Aujourd'hui, l'absence de cessez-le-feu déclaré de la part du gouvernement fait que nous ne pouvons pas rester sur place, en attendant que (celui-ci) lance ses offensives sur nos positions. Nous sommes obligés de continuer d'avancer, et nous demandons instamment au président François Bozizé de cesser les hostilités et de s'engager à appliquer les décisions prises par les chefs d'Etat au sommet de Ndjamena.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.