L'Express (Port Louis)

23 Décembre 2012

Ile Maurice: Pétition des chagossiens - Obama clame la souveraineté britannique sur l'archipel

Photo: L'Express
Inscription des Chagos au patrimoine mondial

La réponse de la Maison-Blanche,à la pétition du Groupe Réfugiés Chagos, prend la forme d'un soutien indéfectible aux Britanniques, sur la question de souveraineté sur les Chagos. L'administration Obama estime que les Chagossiens ont été compensés pour les torts commis à leur égard.

La réponse de Barack Obama est tombée quelques heures seulement après l'annonce du revers subi par le Groupe Réfugiés Chagos (GRC) devant la Cour Européenne des droits humains. Les Etats-Unis refusent d'intervenir dans le combat des Chagossiens, déportés de leurs îles de l'Archipel des Chagos dans les années 60 et 70. La missive signée par les adjoints de trois secrétaires d'Etat américains font clairement comprendre, au nom de leur président, que l'Amérique n'a pas l'intention de s'impliquer dans sur les conséquences de ce drame, ramené à une simple question de souveraineté.

«Les Etats-Unis reconnaissent les territoires britanniques de l'océan Indien, dont fait partie l'Archipel des Chagos». C'est ainsi que débute le courrier électronique, adressé par la Maison-Blanche, en réponse à la pétition qui nécessitait au moins 25 000 signataires pour espérer une position officielle de la présidence des Etats-Unis.

La Maison-Blanche affirme que le soutien financier du Royaume-Uni depuis la fin des années 60, en compensation à la souffrance des déportés des Chagos, qualifié par l'administration Obama de «difficultés endurées». La présidence prend bien soin de qualifier de relogement et non de déportation l'exil forcé des Chagossiens.

«Les britanniques ont, par plusieurs moyens, compensé les anciens habitants des Chagos pour les moments difficiles que ces derniers ont enduré. Ceci incluant les compensations financières et la citoyenneté britannique dont sont bénéficiaires quelques 1000 personnes qui habitent, à présent, le Royaume-Unis », est-il écrit dans cette correspondance.

Rappelons que la pétition du GRC, «RedressingWrongsAgainst the Chagossians»avait été accepté en mars dernier sur le site de la Maison-Blanche, prévu à cet effet. Le Groupe mené par Olivier Bancoult recherché, à travers cette initiative le soutien de la Maison Blanche dans son combat en faveur du droit de retour des Chagossienssur leurs iles natales. Archipel dont la plus grande ile, Diego Garcia, abrite une base militaire américaine.

Ads by Google

Copyright © 2012 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Chagos - Après l'échec de Strasbourg la lutte continue

Inscription des Chagos au patrimoine mondial

Malgré le rejet de son dossier par la Cour européenne des droits de l'homme, le Groupe Réfugiés Chagos compte poursuivre son combat pour la liberté. Pour 2013, le mouvement ... Read more »