22 Décembre 2012

Kenya: Poursuivi par la CPI, le vice-premier ministre se déclare candidat à la présidentielle

La course à la présidence se précise. Samedi 22 décembre, deux prétendants ont annoncé leur candidature. Il s'agit du fils du père de l'indépendance Uhuru Kenyatta, actuellement inculpé par la Cour pénale internationale (CPI), et du Premier ministre Raila Odinga. L'annonce de ces candidatures est tombée dans un climat de fortes tensions dans le pays.

Malgré son inculpation par la CPI, Uhuru Kenyatta a confirmé qu'il postulait à la présidence. « J'ai été mandaté par ma coalition électorale pour l'élection du 4 mars, je ne vous laisserai jamais tomber », a déclaré l'actuel vice-Premier ministre lors d'un meeting à Mombasa.

Celui-ci est inculpé pour son rôle présumé dans des violences interethniques après la dernière élection de 2007, qui ont fait plus de 100 morts. Contacté par RFI, la CPI indique n'avoir « aucun commentaire à faire sur ce dossier politique », tout en assurant que « cette candidature ne change rien en ce qui concerne les poursuites judiciaires ».

Uhuru Kenyatta a aussi annoncé qu'il ferait campagne avec l'ex-ministre William Ruto, également poursuivi par la CPI pour les mêmes faits. En cas de victoire, ce dernier briguera le poste de vice-président du Kenya. Leur procès doit pourtant débuter le 10 avril prochain en pleine période de vote.

Second prétendant à avoir officialisé sa candidature ce samedi : Raila Odinga.

L'actuel Premier ministre, candidat malheureux à la présidentielle de 2007, a expliqué qu'il s'engageait pour le « peuple kényan », et qu'il représentait « la Coalition pour la réforme et la démocratie ».

Cette coalition regroupe une dizaine de partis politiques, le ministre du Commerce et l'actuel vice-président Kalonzo Musyoka.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.