Madagascar: La pauvreté infantile atteint des sommets critiques

De plus en plus d'enfants malgaches sont concernés par la très grande pauvreté. Seuls ou dans des familles sans ressources, ils sont obligés de travailler pour se nourrir et ne vont plus à l'école. Depuis quatre ans, depuis le début du blocage politique et la crise économique, la situation se dégrade.

D'après l'Unicef, dans certains quartiers d'Antananarivo, neuf mineurs sur dix vivent sous le seuil de pauvreté. L'Etat est absent. Associations et organisations humanitaires tentent de prendre le relais. A Antananarivo, deux centres d'accès aux services de base ont récemment ouvert leurs portes pour venir en aide aux enfants démunis.

Ils sont une douzaine à réciter l'alphabet, croisés dans le centre, situé dans l'un des quartiers les plus pauvres d'Antananarivo. Miour a sept ans, il n'est jamais allé à l'école : « Maurice me donne de l'argent, dit-il, pour le service de l'eau ».

Pour la directrice du centre, ces enfants des rues sont condamnés à la recherche de quelques sous pour survivre : « Par exemple, jeter les ordures ménagères des familles, faire les dockers c'est-à-dire, déplacer des marchandises d'un endroit à un autre »

A la place du travail, les deux centres existants dans la capitale proposent gratuitement éducation, formation pour leur mère. Mais leurs capacités d'accueil restent limitées alors que les besoins, eux, ont augmenté.

Anita est chargée de la protection de l'enfance à l'Unicef : « La crise frappe un grand nombre d'enfants. La déscolarisation est un des aspects. Et évidemment, plus les enfants sont dans les rues et plus ils sont considérés comme délinquants et même à risque, d'être en conflit avec la loi ».

A l'échelle de l'île, entre 2009 et 2011, ce sont près de 100 000 enfants en âge d'être scolarisés en primaire qui n'ont pas mis le pied à l'école.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.