La Presse (Tunis)

23 Décembre 2012

Tunisie: Vente des biens confisqués à Ben Ali et son clan - les trésors pillés mis aux enchères

Photo: La Presse
Bien confisqués de Ben Ali

L'évènement était, hier, du côté de la banlieue nord de Tunis où a été donné le coup d'envoi de l'exposition-vente des biens confisqués à Ben Ali et à sa famille, à l'espace Cléopâtre, en présence du chef du gouvernement et de certains membres du gouvernement.

Dans une première destinée aux différents organes de la presse nationale, le décor, pas du tout ordinaire pour la plupart des visiteurs, était tellement garni au point de frôler souvent l'inimaginable. Des BMW, des Mercedes, des Porsche, des Infinity, des Cadillac, des Rolls Royce, une Ferrari, une Lomborghini, une Maybach, etc, meublent donc la grande salle de l'espace. Près de 23 véhicules de luxe face auxquels étaient restés bouche bée plusieurs visiteurs, y compris des ministres songeant au luxe dans lequel vivaient durant des décennies les anciennes sangsues du peuple.

Dans les deux autres salles, environ 300 pièces d'orfèvrerie et de bijoux, dont une série en diamant est estimée, selon un expert, à 650 mille dinars partagent l'espace avec plusieurs statuettes, biens de patrimoine, articles archéologiques, sacs à main, montres et objets d'art dignes des contes des Mille et une Nuits.

Rencontré dans la grande salle, M. Ridha Saïdi, ministre chargé des dossiers économiques auprès du chef du gouvernement, a indiqué qu'une fois vendus, ces biens permettront de générer des recettes globales estimées à 20 millions de dinars, voire plus. Il a également fait remarquer que les revenus desdits biens confisqués seront destinés au développement régional, à la promotion des conditions des catégories démunies et au réaménagement des quartiers populaires les plus pauvres. Rebondissant sur une proposition consistant à garder les biens confisqués dans un musée national, afin de préserver la mémoire nationale et de garantir une source de revenu durable pour l'État, M. Saïdi a fait valoir que la proposition est salutaire. Sauf que le pays a besoin de sources de financement supplémentaires immédiates afin de faire face aux multiples revendications économiques et sociales.

M. Slim Besbes, ex-ministre des Finances par intérim, a fait observer que cette exposition-vente fait suite à une grande préparation à laquelle ont pris part des experts financiers et administratifs. Dans ce sens, il a précisé que l'on a finalement opté pour l'espace Cléopâtre au lieu du parc des expositions du Kram pour des raisons sécuritaires, soulignant que la tâche de contrôle des objets exposés est extrêmement délicate. Le même interlocuteur a rappelé que 41 voitures parmi 51 véhicules de tourisme appartenant au président déchu ont été vendues pour un montant de plus de 1,150 mille dinars lors des trois enchères précédant cette exposition.

S'agissant des méthodes de cession, M. Besbes a affirmé que les procédés adoptés sont la vente par lettre sous pli scellé pour ce qui est des voitures et des bijoux, la vente aux enchères publiques concernant l'électroménager et la vente directe pour ce qui est des pièces d'une valeur inférieure ou égale 10 mille dinars. Ce, afin de garantir, selon lui, la transparence de la concurrence et l'égalité des chances.

A noter, par ailleurs, que cette exposition-vente qui se poursuit durant un mois est officiellement ouverte au grand public à partir d'aujourd'hui. Les billets d'accès à cette foire sont fixés à 30dinars et peuvent être acquis sur le site www.confiscation.tn.

Ads by Google

Copyright © 2012 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Tunisie - La Suisse prolonge le blocage des avoirs de Ben Ali

Bien confisqués de Ben Ali

Le gouvernement suisse a décidé, mercredi, de prolonger de trois ans le blocage des avoirs de l'ancien président déchu Zine El Abidine Ben Ali. « ... Read more »