24 Décembre 2012

Afrique Centrale: Les rebelles du Séléka demandent l'arrêt des hostilités

Photo: Claire Soares/IRIN
Des soldats tchadiens en patrouille.

Les rebelles centrafricains du Séléka, qui ont pris les armes le 10 décembre, se sont emparés ce dimanche de Bambari (centre-sud), l'une des principales villes du pays, en dépit de l'appel à la négociation lancé par les chefs d'Etats d'Afrique centrale. Ce lundi matin, les rebelles demandent aux FACA, les Forces armées centrafricaines, de cesser leurs opérations.

Par communiqué, Bangui se dit de son côté prêt au dialogue à condition que les insurgés se retirent des positions conquises depuis quinze jours.

Malgré les appels à la négociation lancés le vendredi 21 décembre par les chefs d'Etat de la région, les acteurs centrafricains sont plus que jamais sur le pied de guerre.

Et à cet exercice, c'est la coalition Séléka qui a marqué les esprits. Elle s'est emparée durant le week-end de trois localités, dont la ville de Bambari située à 280 kilomètres au nord-est de Bangui. Une ville considérée comme une place forte des forces armées centrafricaines.

La perte de la ville est un nouveau coup dur pour le pouvoir en place à Bangui.

Javan Zam

Directeur général de la presse présidentielle

Ce sont des gens qui ne sont pas sérieux et leur comportement en témoigne davantage.

Du côté du Séléka on accuse le président Bozizé d'avoir relancé les hostilités en envoyant un contingent attaquer la ville de Bria. Le porte-parole du mouvement affirme cependant que les rebelles souhaitent une trève.

Eric Massi

Porte-parole du Séléka

Nous demandons aujourd'hui l'arrêt immédiat des hostilités afin de permettre l'ouverture de couloirs humanitaires.

En attendant, le Séléka est bel et bien dans une logique de renforcement. L'alliance confirme que le Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), mouvement armé d'Abdoulaye Miskin, a rejoint ses rangs.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.