Radio Okapi (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: Le général Bikueto Tuyenabo abattu la nuit de noël à Kinshasa

Le général des Forces armées de la RDC, Bikueto Tuyenabo, a été abattu par des hommes armés habillés en tenue civile le lundi 24 décembre dans la soirée à quelques mètres de sa résidence dans la commune de Kitambo à Kinshasa. Il était le commandant du centre d'entraînement de Kotakoli dans la province de l'Equateur.

« C'était vers 21h30. J'ai vu passer le général. Je l'ai salué et présenté des voeux. Il m'a répondu. Après cinq minutes, on a entendu des bruits des balles mais on a cru que c'était des pétards », raconte un voisin.

« C'est au troisième coup de feu qu'on s'est rendu compte que c'était des balles réelles », poursuit-il, indiquant avoir vu un corps étalé par terre sur l'avenue quand il est sorti de sa maison avec sa mère:

« Quand nous sommes sortir ma mère et moi, nous avons vu un corps étalé sur la rue mais nous ne pouvions pas identifier le corps au loin. C'est alors que j'ai vu un monsieur fouiller les poches des vêtements de la personne étalée par terre. J'ai alors crié au voleur et le monsieur a tiré. »

La même source rapporte que les autres voisins se sont également mis à crier, obligeant le groupe de personnes assemblées autour du corps à s'en aller en tirant des coups de feu.

Selon RFI, le général Bikueto a été touché au ventre, à la poitrine et aux jambes. Il aurait riposté en tirant avec son revolver, blessant un des assaillants. L'officier aurait succombé peu après avoir été conduit à l'hôpital.

A en croire le même média, les assaillants seraient des bandits venus pour braquer un bistrot situé sur l'avenue du général Bikueto Tuyenabo.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.