Le Pays (Ouagadougou)

26 Décembre 2012

Burkina Faso: Lutte antitabac - L'aéroport international de Ouagadougou désormais espace sans tabac

Le ministère de la Santé, à travers la Direction de la santé des adolescents, des jeunes et des personnes âgées (DASPAJ), a procédé, le 21 décembre 2012 à l'Aéroport international de Ouagadougou, au lancement de l'initiative « Aéroport de Ouagadougou sans tabac ».

Ce sont le ministre en charge de la Santé, Pr Adama Traoré, et celui des Transports, des postes et de l'économie numérique, Gilbert Noël Ouédraogo, qui ont procédé au lancement de cette initiative.

La Convention cadre pour la lutte antitabac stipule dans ses recommandations que chaque Etat membre doit se doter d'une législation et de textes règlementaires internes pour encadrer et promouvoir la lutte contre le tabagisme qui est considéré de nos jours comme un problème majeur de santé publique dans la plupart des pays du monde. En réponse à ces dispositions, le Burkina Faso a adopté une loi antitabac, le 25 novembre 2010.

Aussi, l'article 8 de la Convention cadre stipule, selon le ministre de la Santé, qu'il est établi, sur des bases scientifiques, que « l'exposition à la fumée de tabac entraîne la maladie, l'incapacité et la mort ». La fumée de tabac rejetée dans les lieux publics est un mélange de la fumée provenant du bout de la cigarette qui se consume et de la fumée qui est renvoyée hors des poumons par le fumeur. Cette fumée est selon le consensus international, la plus dangereuse sur le plan sanitaire. C'est face à ce constat que le ministère de la Santé, à travers la Direction de la santé des adolescents, des jeunes et des personnes âgées (DASPAJ), a planifié une journée d'information sur le contenu du décret portant interdiction de fumer dans les lieux publics et dans les transports en commun à l'endroit du personnel de l'Aéroport international de Ouagadougou. C'était le 21 décembre dernier. Cette journée a été l'occasion de lancer l'initiative « Aéroport de Ouagadougou sans tabac ».

Les conséquences du tabac

De l'avis du Pr Adama Traoré, la fumée du tabac a été indexée aussi comme responsable de problèmes respiratoires comme l'asthme, de problèmes de peau, d'accidents vasculaires cérébraux, de cancer du sein, du col utérin et d'avortements spontanés, du syndrome de mort subite du nourrisson et des faibles poids de naissance des bébés. Au Burkina Faso, selon les données de l'Atlas 2006, c'est plus de 600 personnes qui meurent chaque année de crises cardiaques, de cancer et autres maladies causées par la fumée du tabac. C'est pourquoi, en application de la loi antitabac, le Conseil des ministres a adopté trois décrets d'application dont celui portant interdiction de fumer dans les lieux publics et transports en commun.

L'initiative « Aéroport de Ouagadougou sans tabac » entre en droite ligne de l'application dudit décret et constitue une invite à ne pas fumer dans les enceintes de l'Aéroport international de Ouagadougou, comme dans les autres aéroports qui sont tous aussi concernés. Pour le ministre de la Santé, la place de l'aéroport dans la liste des espaces sans tabac n'est pas un fait du hasard. Cette structure est, de son point de vue, un lieu de brassage entre les nombreux passagers en partance ou arrivant à Ouagadougou. C'est aussi le lieu où l'on retrouve toutes les tranches d'âge de la population, du bébé à l'adulte.

Les lieux publics et les transports en commun où il est interdit de fumer

Les bureaux administratifs, les formations sanitaires, les établissements d'enseignement et/ou de formation professionnelle, les établissements pénitentiaires, les services sociaux, les centres de la petite enfance, garderies, orphelinats, les salles de réunion ou de conférences, les établissements destinés à l'accueil, à la formation, à l'hébergement des sportifs, artistes et autres, les centres d'écoute et d'accueil des jeunes, les locaux d'entreprises, les enceintes des banques et des institutions financières, les salles de sport ou de jeux, les lieux de distraction, les lieux de spectacles, les restaurants, les cafétérias, les bars, les discothèques, les boîtes de nuit, les cinémas, les théâtres et les musées, les gares routières et ferroviaires, les enceintes des aéroports, les enceintes des hôtels et des piscines.

Ads by Google

Copyright © 2012 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.