Le Pays (Ouagadougou)

Burkina Faso: Rapport 2012 sur l'état de la population - L'UNFPA prône le renforcement de la planification familiale

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), en collaboration avec l'Association des journalistes et communicateurs en population et développement (AJC/ population et développement), a organisé un atelier de présentation du rapport 2012 sur l'état de la population au profit d'une quinzaine de journalistes issus de différents médias le 20 décembre 2012 à Ouagadougou.

Chaque année, l'UNFPA lance le rapport sur l'état de la population mondiale. Et cette année, il n'a pas dérogé à la règle. Mieux, il a privilégié une approche avec des groupes spécifiques que sont les étudiants et les Hommes de médias pour une large diffusion de ce rapport qui met l'accent sur la planification famille. Selon le docteur Olga Sankara représentant la représentante résidente de l'UNFPA au Burkina, le rapport 2012 sur l'état de la population comporte plusieurs éléments et met le focus sur la contribution de la planification familiale au développement. Il pose celui-ci comme un droit de la personne, du couple à pouvoir décider du nombre d'enfants, du moment pour avoir ces enfants et également pouvoir utiliser toutes les technologies qui sont sûres pour parvenir à cet objectif. L'accent est également mis sur les engagements que les différents pays dont le Burkina ont pris depuis 1994 à la conférence du Caire mais qui ne sont pas encore réalisés pour bon nombre de personnes. "Nous avons vu que les femmes qui sont pauvres en milieux rural ont faiblement accès à la planification familiale ainsi que les jeunes qui sont reconnus de nos jours comme ayant des rapports sexuels précoces. Il en est de même pour certains groupes marginalisés tels que les migrants, les personnes vivant avec le VIH, etc. », a-t-elle indiqué. Pour le docteur Sankara, il faut travailler pour que ces groupes aient accès à la planification familiale qui constitue de nos jours un droit.

Une large diffusion du rapport

En conviant les Hommes de médias à l'atelier, l'objectif recherché par l'UNFPA, a confié le docteur Sankara, est d'obtenir une large diffusion de ce rapport 2012 sur l'état de la population. Lequel rapport, a-t-elle relevé, interpelle les Etats qui se sont engagés à rendre disponible la planification familiale à la population. Elle a soutenu que l'UNFPA est en bonne position pour poursuivre le partenariat avec les Hommes de médias. Et il entend les outiller davantage à travers des conférences et des séances de formation pour leur permettre de porter plus haut son message qui est de renforcer davantage la planification familiale et d'autres services essentiels de santé si l'on veut réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Pour le coordonnateur de l'AJC/ population et développement, Alassane Karama, ce rapport 20,12 sur l'état de la population qui a été présenté par le consultant Georges Guiella, permettra aux membres de l'association de s'imprégner de son contenu et partant, d'en assurer sa diffusion. Le renforcement de la planification familiale, a-t-il jugé, est une bonne chose car il permet d'éviter bien de désagréments. "En tant qu'Hommes de médias, nous allons travailler à mieux sensibiliser les populations sur l'utilité de cette méthode", a-t-il conclu.

Ads by Google

Copyright © 2012 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.