Africa Info (Douala)

26 Décembre 2012

Gabon: Crimes rituels, levée de l'immunité parlementaire d'un sénateur

Ai-Gabon — Le Sénat gabonais a procédé , à la levée de l'immunité parlementaire de Gabriel Eyeghé Ekomié sénateur de Kango, une localité située à prés d'une centaine de km de Libreville. Le sénateur Gabriel Eyeghé Ekomié est cité dans une affaire de crime crapuleux dont il est le principal commanditaire.

Cette affaire a tant fait couler d'encre et salive à Libreville. C'est une décision difficile mais le bureau du Sénat, deuxième chambre du parlement après l'Assemblée nationale, a décidé à huis clos de lever l'immunité parlementaire de leur collègue Gabriel Eyeghe Ekomie.

Un prisonnier jugé en mai dernier avait cité pour assassinat de Beverly Bilemba Mouanguela, une jeune fille de 13 ans le 28 février 2009 à des fins fétichistes.

Aristide Pambou Moussounda, présumé assassin était interpellé puis incarcéré à la prison centrale de Libreville, ce dernier avait affirmé devant la barre où il avait agit sur les ordres du Sénateur Gabriel Eyeghé Ekomié qui lui a promis une récompense de 20 millions de FCFA s'il lui apportait les organes génitaux d'une jeune fille.

Cette affaire est une première au Gabon. Aucun autre haut dirigeant gabonais n'a été jugé dans le cadre d'une telle procédure.

Ads by Google

Copyright © 2012 Africa Info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.