Le Potentiel (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: Les miliciens FRPI lancent une attaque à Boga et Mitego

Les habitants des collectivités de Bahema Boga et Mitego, dans la Province Orientale, ne savent pas à quel saint se vouer. Et pour cause. Ils déplorent les attaques à répétition lancées par des miliciens de la Force de résistance patriotique de l'Ituri (FRPI) qu'ils accusent, notamment de piller leurs bêtes, renseigne radiookapi.net.

A en croire la source, la dernière attaque contre le village de Boga est intervenue, dans la nuit de lundi à mardi 25 décembre 2012. Avant de préciser qu'un groupe de miliciens a, lors de cette attaque, emporté quatre-vingts vaches. Cela, sans compter plus de cent soixante-dix vaches emportées ces quatre derniers jours.

Découragés par ces actes, plusieurs éleveurs, accompagnés de leur bétail, auraient trouvé refuge dans les villages voisins en Ouganda, rapporte la radio onusienne.

Interrogé à ce sujet, le commandant de l'armée régulière en poste en Ituri a indiqué que des efforts sont fournis pour « restaurer l'autorité de l'Etat dans cette partie de la Province Orientale contrôlée par ces miliciens ».

La même source révèle que ces hors-la-loi ne sont pas à leur premier forfait. Bien au contraire, ils ont également ravi trente-huit vaches aux éleveurs de la localité de Chamganda, située dans la chefferie voisine de Bahema Mitego.

Selon le chef de cette entité, ces attaques découragent la population constituée essentiellement des éleveurs. Fuyant l'insécurité, certaines familles ont abandonné leurs habitations pour aller se réfugier à Rwabisengo, en Ouganda.

De leur côté, les autorités locales reprochent aux Forces armées de la RDC (FARDC) d'être incapables de sécuriser la population et ses biens.

Dans sa réaction, le commandant des FARDC du district de l'Ituri, le colonel Fall Sikabwe, a fait savoir que ses hommes ont réussi à récupérer récemment plus de soixante-dix vaches sur les cent dix emportées par les miliciens.

Pour nombre d'observateurs, la restauration de l'autorité de l'Etat dans les différents coins et recoins de la province serait un palliatif non négligeable. Car le retour d'une paix durable permettra aux populations civiles de vaquer paisiblement à leurs occupations quotidiennes. Pour réussir un tel pari, le gouvernement a le devoir constitutionnel d'assurer la sécurité des personnes et de leurs biens sur l'ensemble du territoire national.

Ads by Google

Copyright © 2012 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.