Aminata.com (Conakry)

28 Décembre 2012

Guinée: Le ministre Bantama insulte Makanera

Décidément, le parti au pouvoir prend de l'eau depuis l'annonce de la fusion des 47 partis politiques. Après les rumeurs relayées sur les médias de démêlés des caciques du RPG (ancienne version) et Laye Junior Condé la semaine dernière, voici qu'une autre figure emblématique de cette fusion vient de faire les frais de son ralliement au parti au pouvoir.

Aloussény Makanéra, on l'a appris, a essuyé des injures publiques du ministre de la jeunesse et des sports, membre du BPN du RPG-ARC EN CIEL. C'était à Boké le week-end écoulé.

Selon des sources concordantes, l'ancien président de la RNI et artisan de la fusion pour le compte du Pr Alpha Condé, Alousseny Makanéra qui était à Boké dans le cadre de son mouvement de soutien aux actions du président de la République « Ndimboré », a eu le malheur de croiser le chemin de Sanoussy Bantama Sow remonté à bloc pour on ne sait quelle raison.

Le défenseur maison du pouvoir en compagnie de son épouse se serait rapproché de son collègue du parti venu lui dans le cadre gouvernemental et le salua respectueusement. En lieu et place d'une réponse, le tombeur de Titi Camara laissa pleuvoir des salves d'injures à l'adresse de Makanéra sous le regard hagard et abasourdi de son épouse de l'assistance :

« Ne me salue plus jamais, ministre ou pas, je suis un des barrons du Rpg que des opportunistes de ton genre ne peut déboulonner. J'ai prévenu des collègues ministres du parti sur ton cas !» Fulmina Sanoussy Bantama Sow, requinqué à l'issu du bras de fer l'ayant opposé à son prédécesseur. Le président de la République l'ayant préféré à Aboubacar Titi Camara, l'un des premiers à avoir rallié le Pr Alpha Condé.

Selon les témoins de la scène, Makanéra a failli piquer une crise avant de se faire épauler par son epouse et quelques membres de son mouvement « Ndimboré » jusqu'à sa voiture.

Joint au téléphone pour infirmer ou affirmer l'information, Alousseny Makanéra dit ne pas souhaiter répondre pour le moment, attendrait d'en débattre avec certains de ses collègues du parti.

Dans tous les cas, cet autre fait, outre celui relatif à Laye Junior Condé, traduit suffisamment du climat qui prévaut désormais au sein du parti au pouvoir et pose le débat sur le bien fondé de cette fusion déclinée par d'autres alliés. Ce qui fait dire à de nombreux observateurs que le RPG-ARC EN CIEL n'est qu'un miroir aux alouettes.

En attendant, le président de la République, que de jouer aux sapeurs pompiers, regarde passif cette guéguerre au sein de sa famille politique. Où les caciques du RPG ont tout le mal à supporter la présence des nouveaux venus dans le cadre de la fusion. Partant, ils sont nombreux des partis « fusionnistes » à vouloir désormais redéfinir les « termes du contrat » avec le RPG. Souhaitent pour cela l'implication personnelle du Pr Alpha Condé.

Nous y reviendrons...

Ads by Google

Copyright © 2012 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.