29 Décembre 2012

Ghana: Le NPP dépose un recours pour contester les résultats de la présidentielle

Comme ils l'avaient promis à l'annonce des résultats de la présidentielle, il y a un peu moins de trois semaines, le principal parti d'opposition, le Nouveau parti patriotique (NPP) et son candidat Nana Akufo Addo ont déposé vendredi 28 décembre un recours à la Cour suprême pour contester ces résultats qui donnaient la victoire au premier tour au président sortant John Dramani Mahama.

Il y a trop d'irrégularités pour qu'elles puissent être ignorées, disent le NPP et Nana Akufo Addo. D'après eux, les erreurs porteraient sur 1,3 million de bulletins, soit environs 10% des voix, et cela pourrait faire pencher la balance en faveur de Nana Akufo Addo.

Déclaré battu par John Dramani Mahama avec un écart de 3% des suffrages à l'issue du scrutin, l'opposant a jusqu'ici refusé d'accepter sa défaite bien que les observateurs locaux aient jugé les résultats officiels justes et fidèles à leurs propres décomptes.

Malgré quelques incidents, le calme est toutefois très vite revenu dans le pays. Il faut dire que les forces de l'ordre ont gardé le contrôle de la situation et que des responsables du NPP de Nana Akufo Addo ont fait des déclarations soutenant l'action de la police face aux fauteurs de troubles.

Au rond-point Kwame-Nkrumah, qui avait fait office de lieu de contestation pendant quelques jours, la vie normale a repris son cours.

Un conseiller de Nana Akufo Addo a assuré à l'AFP que son parti n'avait pas l'intention d'empêcher la prestation de serment du président Mahama le 7 janvier, en attendant le verdict des 13 juges de la Cour suprême.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.