28 Décembre 2012

Centrafrique: Paris décide de renforcer ses troupes en RCA

De violents combats ont encore eu lieu dans la journée ce vendredi 28 décembre en République centrafricaine. La ville de Bambari a été assiégée par les forces armées régulières.

Et ce soir, un accord a été trouvé pour l'ouverture de négociations entre Bangui et la rébellion de la Seleka. La situation est calme actuellement à Bangui. Paris a néanmoins décidé de renforcer ses troupes sur place. Cent cinquante parachutistes français sont arrivés dans la capitale centrafricaine.

Ces 150 militaires se trouvaient jusque-là en mission à Libreville au Gabon. Ils ont été envoyés à Bangui jeudi soir 27 décembre pour renforcer les 250 militaires français déjà présents dans la capitale centrafricaine.

Le 26 décembre, il y a eu des manifestations anti-françaises à Bangui. Paris a donc décidé de renforcer la sécurité de l'ambassade avec une section d'infanterie, soit une trentaine d'hommes, une dizaine de commandos et un véhicule de protection. Une dizaine de militaires ont aussi été déployés au lieu-dit des « 17 villas » où vivent de nombreux Français.

Les 150 hommes qui viennent d'arriver resteront, eux, basés à l'aéroport de Bangui. « Il s'agit d'une mesure de précaution, explique-t-on au ministère français de la Défense, pour faire face à une éventuelle évacuation ». Evacuation qui n'a pas été décidée, précise de son côté le Quai d'Orsay, « aucune instruction n'a été donnée ce sens ».

Le dispositif doit être prêt au cas où, explique-t-on à Paris. D'autant que la France serait, en plus des 800 Français présents, chargée de prendre en charge, si la situation se détériorait, d'autres ressortissants européens.

« Nous ne sommes pas inquiets, résume un officiel français. La situation à Bangui s'est plutôt améliorée, mais nous devons rester vigilants ».

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.