29 Décembre 2012

Centrafrique: La rébellion de la Seleka rentre dans Sibut

La rébellion centrafricaine de la Seleka a pris ce samedi la ville de Sibut, située à 160 kilomètres au nord de Bangui, s'approchant un peu plus de la capitale centrafricaine.

Les rebelles sont entrés dans la ville. Il n'y a pas eu de combats. Les Forces armées centrafricaines (Faca), stationnées là ainsi que les troupes tchadiennes, avaient quitté la ville la veille au soir pour se positionner à Damara, à 75 kilomètres de Bangui, selon une source militaire centrafricaine. Le ministre centrafricain de l'Administration du territoire, Josué Binoua, a confirmé l'information.

Sibut, située sur la route qui relie Bambari à la capitale Bangui, est tombée aux mains des rebelles : « Depuis ce matin, les rebelles ont occupé la ville de Sibut, confirme Josué Binoua à RFI, parce que depuis hier, les forces d'interposition tchadiennes se sont repliées à Damara pour sécuriser davantage la ville de Bangui puisque Damara est une intersection par rapport à Sibut.

Et comme la ville de Sibut était libre, les rebelles s'en sont emparés ce matin. Ce qu'ils veulent, c'est destituer le chef de l'Etat par la force et marcher sur Bangui. Ils ne veulent pas dialoguer. »

Pourtant, le gouvernement se dit toujours disposé à entamer un dialogue avec la Seleka : « Le gouvernement l'a dit hier : "sans conditions préalables".

Nous optons pour une solution politique pour, s'il y a la possibilité - puisque les rebelles amènent la guerre -, d'avoir ce dialogue, nous irons constater le non-respect des rebelles et demander au chef des Etats de la CEEAC [Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale, ndlr] de tirer toutes les conséquences de ce non-respect, et le fait de vouloir coûte que coûte arracher le pouvoir d'Etat par la force. »

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.