Egypte: Le président égyptien Morsi devant le sénat - Un discours décevant

Ce 29 décembre, dans un discours devant le Sénat, le président égyptien Mohamed Morsi a assuré que la nouvelle Constitution, qui divise le pays depuis des semaines, garantissait l'égalité des droits de tous. Le texte, désormais entré en vigueur, confie le pouvoir législatif au Sénat, dominé par les islamistes. De nouvelles élections législatives sont prévues dans un délai de deux mois.

Le discours que le président Morsi voulait historique a déçu la majorité des Egyptiens. Signe qui ne trompe pas, les applaudissements de l'assistance dont la majorité lui était acquise, étaient peu nourris. C'est surtout ce qui n'a pas été dit qui a déçu. Le président a invité « tous les partis au dialogue » mais n'a pas mentionné le Front du salut national.

Il s'est contenté d'accuser implicitement l'opposition d'être la cause de la crise économique. Quant il a parlé des garanties d'égalité pour tous il n'a pas prononcé les mots femmes ou chrétiens. Mais les plus déçus sont incontestablement les pauvres et les chômeurs.

Le président a bien dit qu'il avait ordonné un remaniement ministériel pour les aider mais il n'a présenté aucune mesure concrète. Aucune mesure extraordinaire concernant, par exemple, une hausse du salaire minimum ; on a entendu, au contraire, un discours truffé de chiffres de macro économie parfois incroyables. Le président Morsi a notamment indiqué que le tourisme avait connu une nette croissance alors que les hôtels du Caire sont aux 3/4 vides.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.