Mozambique: Le pays va revoir ses contrats avec plusieurs multinationales

Le Mozambique annonce qu'il va renégocier des contrats conclus avec des entreprises multinationales. Objectif : augmenter les profits que le pays peut retirer de ses richesses minières et énergétiques. Le gouvernement mozambicain répond ainsi aux vives critiques qui lui étaient adressées tant au plan intérieur qu'international.

Afin de relancer l'économie après la guerre civile qui a dévasté le pays jusqu'en 1992, le Mozambique avait conclu des contrats avec des multinationales pour l'exploitation de ses richesses minières et gazières très prometteuses. Mais, depuis, ces contrats passés avec le géant brésilien Vale ou l'anglo-australien Rio Tinto, entre autres, sont apparus beaucoup trop défavorables au Mozambique, qui n'en tire pas tous les revenus qu'il pouvait en attendre.

La renégociation annoncée par le ministre du Plan et du Développement ne devrait cependant pas concerner les contrats les plus récents. Les critiques sont venues d'organisations internationales comme le FMI qui a appelé à la renégociation des contrats ou de la Banque mondiale qui dénonçait une croissance impressionnante à 7% par an sans réduction notable de la pauvreté.

Le Mozambique est au 184e rang de l'indice du développement humain, sur 187. Sur le plan intérieur, les anciens rebelles de la Renamo (Résistance nationale mozambicaine) ont menacé de reprendre les armes si le parti au pouvoir ne prenait pas de mesures pour redistribuer les richesses nationales de manière plus équitable.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.