Le Phare (Kinshasa)

31 Décembre 2012

Afrique Centrale: Appel au dialogue en Centrafrique

Dix organisations non gouvernementales basées dans dix pays de l'Afrique Centrale font chorus pour que la crise politico-militaire centrafricaine soit réglée par le dialogue entre le président François Bozizé et la rébellion. Ces ONG, inquiétées du climat de guerre qui prévaut dans l'Est de la RDC et ses conséquences tant humanitaires, économiques et sociales sur les populations civiles, estimant que le drame centrafricain risque d'aggraver la situation au niveau de cette sous-région.

Elles en appellent vivement à la réconciliation entre frères ennemis centrafricains et condamnent d'office toute voie non démocratique de prise du pouvoir d'Etat. Ci-dessous, leur déclaration commune :

Nous, plates-formes nationales des ONG de l'Afrique centrale, membres du REPONGAC dûment autorisées :

- FONGA de la République d'Angola ;

- ADIR de la République du Burundi ;

- CCOD de la République du Congo ;

- CONGAC de la République du Cameroun ;

- FONGA de la République d'Angola ;

- CNOP GABON de la République du Gabon ;

- CIONGA de la République Centrafricaine ;

- CNONGD de la République Démocratique du Congo ;

- CCOAIB de la République du Rwanda ;

- CILONG de la République du Tchad

Rappelant que les objectifs de la Communauté économique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) sont, entre autres, de consolider, de défendre et de maintenir la démocratie, la paix, la sécurité et la stabilité par le biais de la solidarité et de l'intégration régionale et continentale ;

Ayant suivi avec consternation l'évolution de la guerre qui frappe la RDC, causée par l'absence de dialogue entre les acteurs politiques d'une part, et par le non respect des engagements conclus, que cette absence de dialogue et de non respect des engagements a débouché sur une grave situation des conflits armés, affectant des milliers de personnes, et causant le déplacement de plusieurs personnes à l'intérieur du pays qui ont besoin de la nourriture, d'eau, des médicaments, de vêtements et d'abris. Bien plus, des milliers des Centrafricains se sont réfugiés dans des pays voisins ;

Avons discuté de la situation tragique qui règne en République Centrafricaine, et de son impact néfaste sur la population qui, si aucune suite n'y est donnée par l'arrêt des hostilités, menace de provoquer le déplacement des personnes et des pertes en vies humaines ;

Avons noté que le droit à la vie constitue un droit humain, inhérent à toute personne et assure l'épanouissement physique et mental, individuel et collectif, et une vie digne exempte de frayeur. La guerre en RCA a entravé la réalisation de ce droit, ce qui compromet la dignité des personnes affectées ;

Réaffirmons notre solidarité au peuple meurtri de la République Centrafricaine en ces temps difficiles que traverse le pays ;

Encourageons tous les Etats membres de la CEEAC à envisager la solution de dialogue entre les belligérants ;

Ainsi :

1. Appuyons les efforts des Présidents de la CEEAC visant à réunir les acteurs en présence autour de la table de dialogue à Libreville, au Gabon ;

2. Exprimons notre appui et notre engagement à la rencontre des Présidents de la CEEAC à N'djamena, au Tchad ;

3. Déclarons ce qui suit en tant que réponse urgente à la crise politique :

(i) La région de l'Afrique centrale est engagée dans le processus de la démocratisation de nos Etats et n'acceptera plus un pouvoir acquis par les armes ;

(ii) Exigeons la promotion de la Gouvernance démocratique en RCA, ainsi que la promotion de la paix, de la sécurité et du bien-être de la population ;

(iii) Nous appuyons la médiation et la facilitation de ce conflit par la CEEAC et appelons toute la population, ainsi que les ONG de la RCA à la vigilance et au refus de tout pouvoir obtenu par la voie des armes.

Pour le REPONGAC

Modeste GONDA, Président

Davy LOUVOUEZO, Vice-Président

Robert MABALA, Coordonnateur Régional

Ads by Google

Copyright © 2012 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.