L'Express de Madagascar (Antananarivo)

31 Décembre 2012

Madagascar: Réconciliation - Le FFKM reste au stade des cultes

Pour le moment, le FFKM reste encore au stade des prières. Celles-ci se tiennent dans toutes les régions oecuméniques de la Grande île.

Le FFKM avance prudemment. Le conseil oecuménique des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) ne veut plus se précipiter pour résoudre la crise. Le processus de réconciliation reste au stade des prières oecuméniques, et aucun calendrier d'action n'est encore en vue, pour « la réunion des enfants de Dieu », initiée par le FFKM. Ce dernier semble vouloir être sûr de la volonté et de la bonne foi de tous les acteurs, avant toute autre action.

Pour le conseil des églises chrétiennes, cette bonne foi pourrait se refléter par la participation, des parties prenantes à cette crise et à la réconciliation nationale, aux messes qu'il organise. Lors de l'office oecuménique d'ouverture de la prise en main par le FFKM de la réconciliation nationale à Ambatovinaky, certains des principaux protagonistes à cette crise n'étaient pas présents. Une absence qui peut signifier une réserve de la plupart de la classe politique, vis-à-vis de la médiation du FFKM.

Après avoir échoué une fois en 2009, le FFKM semble avoir tiré les leçons de ses erreurs. Le conseil des églises ne veut écarter aucun acteur dans la réconciliation, ni s'engager dans un processus voué à l'échec. La prudence est donc de mise, et la confédération des églises chrétiennes semble avancer pas à pas.

« Aucune date officielle n'est encore prévue », a affirmé au téléphone hier, le pasteur Gilbert Randrianirina, secrétaire général par intérim du FFKM. Une affirmation qui balaie donc toutes les spéculations prédisant le début des réunions et négociations de réconciliation pour janvier prochain. Au secrétaire général par intérim du FFKM d'ajouter que « la mission de réconciliation du FFKM est encore au stade de culte ».

« La réunion des enfants de Dieu, initiée par le FFKM aura pour but la concertation de tous les acteurs politiques, que ce soit individuellement ou à travers des parti ou mouvances politiques », a précisé le pasteur Gilbert Randrianirina. Le FFKM n'écarte pas la possibilité pour les exilés politiques de prendre part à la réconciliation. Mais selon le secrétaire général du FFKM, ce sujet n'est pas encore d'actualité.

Large participation

Lors de son interview sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI), Andry Rajoelina, président de la Transition a affirmé que pour lui, le retour de Ravalomanana à Madagascar n'était pas encore à l'ordre du jour. même s'il a déclaré s'en remettre à la décision de la communauté des États d' Afrique australe pour en décider.

Une invitation de la part du FFKM et émise expressément par les quatre Chefs des églises chrétiennes de Madagascar pour participer à la réconciliation nationale pourrait pourtant changer la donne concernant le retour du prédécesseur de Rajoelina. Lanto Rakotomavo, secrétaire national du parti Tanora malaGasy Vonona (TGV) et vice présidente du Conseil Supérieur de la Transition (CST), a réagi sur ce point « la mission de réconciliation nationale décidée par le FFKM est le bienvenu ». Concernant une éventuelle invitation de Ravalomanana à la réunion des enfants de Dieu, la Secrétaire nationale du TGV a déclaré « Les Chefs d'églises du FFKM, à part être des religieux, sont aussi des citoyens. Il y a des lois et des instances qui régissent ce pays, et personne n'est au-dessus de la loi. Pour une telle décision, ils devront d'abord en discuter avec les instances compétentes ».

Mamy Rakotoarivelo, chef de file de la mouvance Ravalomanana et président du Congrès de la Transition (CT), a déclaré que « si une invitation de la part du FFKM est envoyée au président Ravalomanana, ce serait une bonne chose, particulièrement concernant son retour ». Le président du CT a ajouté « La décision de la SADC était claire sur le retour immédiat de Marc Ravalomanana, il reste cependant des points à régler sur ce sujet, mais nous espérons que l'ancien président pourra rentrer au pays pour assister en personne à la réunion sur la réconciliation nationale ».

Ads by Google

Copyright © 2012 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.