Sidwaya (Ouagadougou)

Burkina Faso: 3,5 % de taux de préscolarisation au Burkina

Les annuaires statistiques 2011-2012 du préscolaire et ceux 2011 du Ministère de l'Action sociale et de la Solidarité nationale (MASSN) sont désormais disponibles. Les lancements de ces 2 documents ont eu lieu respectivement les 28 et 29 décembre 2012 à Ouagadougou.

Sixième du genre, l'annuaire statistique du préscolaire 2012-2013 est un document de référence qui fait le point des grandes tendances enregistrées au cours de l'année scolaire. Il concerne l'accès et la qualité de l'éducation préscolaire, définie comme l'ensemble des activités éducatives menées en faveur de l'enfant de 3 à 5 ans. Pour le chef de service statistique et de la recherche au Ministère de l'Action sociale et de la Solidarité nationale (MASSN), Dominique Nébié, « en dépit des efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires, les indicateurs sont toujours à un niveau très bas car environ 4 enfants sur 100 ont accès au préscolaire ».

Cet annuaire est le fruit d'un processus qui va de l'élaboration de fiche d'enquête annuelle d'encadrement préscolaire accompagnée d'un guide de remplissage, de la collecte des informations en passant par le traitement et l'analyse des données, sans oublier la validation du projet d'annuaire. Les statistiques font ressortir que le nombre d'enfants au préscolaire est de 59 533 élèves dont 29 434 filles et 30 099 garçons. Le taux de préscolarisation de l'ensemble est de 3,5%. On dénombre 544 structures formelles et 253 non formelles. La répartition par statut indique 92 établissements préscolaires publics, 452 privés, et 253 communautaires. L'effectif du personnel d'encadrement est le suivant : 2527 dont 2104 femmes soit 83%. Les difficultés relevées par M. Nébié sont relatives à l'insuffisance des ressources financières pour accompagner la collecte au niveau déconcentré, la non maîtrise du remplissage de la fiche de collecte, la réticence de certaines structures privées à accueillir les agents de collecte. L'existence de structures pirates qui restent difficiles à maîtriser est aussi une difficulté à laquelle le ministère est confronté.

Le deuxième document présenté par le MASSN est l'annuaire statistique 2011 de l'Action sociale. Selon Dominique Nébié, l'enregistrement des clients/usagers de la présente édition s'est effectué tout au long de l'année 2011 (du 1er janvier au 31 décembre 2011) dans les structures déconcentrées du MASSN. Les données indiquent que le MASSN a fonctionné avec 2389 agents composés de 311 cadres supérieurs, 1986 cadres moyens et 92 agents de personnel d'appui. « L'effectif a connu une hausse de 10,42 % par rapport à l'année précédente. Pour ce qui est des ressources financières, la part du budget du MASSN dans le budget de l'Etat représentait 0,60% en 2010 contre 0,61% en 2011 », selon M. Nébié . Les services d'Action sociale ont reçu au total 52 150 clients/usagers dont 33 002 sont des nouveaux cas et 13.842 ont trouvé une solution à leur sollicitation, a-t-il poursuivi. ¬¬60% sont des femmes et 40% sont des hommes. Il a rappelé que le nombre total des clients/usagers reçu en 2010 était estimé à 40 547, soit un taux de progression de l'ordre de 22,25% par rapport à 2011.

Les principaux services demandés portent sur la prise en charge psychosociale, la prise en charge alimentaire, la prise en charge matérielle, la prise en charge financière. Ces prises en charge sont sollicitées respectivement à hauteur de 34,40%, 16,31%, 09,71%, et 09,07% par les nouveaux. Selon M. Nébié, le MASSN a contribué à résoudre 13 842 cas, soit un taux global de résolution de 41,09%. Par ses actions de plaidoyer et de sensibilisation, le ministère a pu toucher 123 508 individus de sexe féminin et 126 609 de l'autre sexe. 2715 personnes de sexe masculin contre 2614 de sexe féminin ont bénéficié des séances de formation. Les difficultés majeures rencontrées dans le processus de mise en place se résument, entre autres, à l'insuffisance des ressources financières et matérielles due à la faible allocation budgétaire de l'Etat, la non disponibilité du matériel informatique au niveau des structures déconcentrées du MASSN notamment les directions régionales, la mobilité des correspondants statistiques.

Des défis majeurs restent à relever et la poursuite des partenariats reste nécessaire, a reconnu Louis Dakio, conseiller technique au MASSN .

Ads by Google

Copyright © 2013 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.