Cote d'Ivoire: Drame à Abidjan - les ivoiriens cherchent leurs disparus

Photo: Fraternité Matin
Plus d'un million d'Ivoiriens ont célébré l'’année 2013

Le président ivoirien Alassane Ouattara a décrété un deuil de trois jours à compter de ce mercredi 2 janvier après la bousculade dans un stade d'Abidjan qui a coûté la vie à au moins 61 personnes. Le chef de l'Etat s'est rendu au chevet de blessés hospitalisés et a parlé d'une tragédie nationale. Une cellule de crise a été mise en place avec deux numéros de téléphone: 22.47.87.11 et 22.47.87.09. A la morgue, les rescapés cherchent leurs proches disparus.

A la morgue du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville, dans le sud d'Abidjan, les corps ont été rassemblés. Beaucoup de gens sont venus ici hier et encore aujourd'hui pour tenter de retrouver leurs proches disparus la nuit du drame.

Une mère vient d'identifier son fils de 28 ans parmi les cadavres. Elle est sous le choc, elle est hébétée comme si elle n'avait pas encore réalisé. Une autre maman, rencontrée hier au CHU de Cocody, qui avait perdu ses deux filles de 13 et 15 ans, vient juste de les retrouver dans la morgue.

Il y a d'autres parents qui errent dans la cour. Eux n'ont pas retrouvé leurs enfants. Certains ne sont pas au courant de l'existence de cette cellule de crise qui a été mise en place par le ministère de l'Intérieur.

Les victimes et leurs proches peuvent appeler les deux numéros gratuits. Les opérateurs ont la liste des blessés. Mais la liste n'est pas complète car certains enfants n'avaient pas leur pièce d'identité. Par ailleurs, l'identification est difficile pour les cadavres.

Toutes les personnes qui n'ont pas de nouvelles de leurs proches sont invitées à se rendre à la morgue du Centre hospitalier universitaire de Treichville.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Des sanctions réclamées après le drame du nouvel an en RCI

Le président Ouattara au chevet des blessés de la bousculade du 31 décembre

Les conséquences de la bousculade meurtrière sont difficilement digérées par la population ivoirienne qui continue d'identifier des corps. Malgré les trois jours de deuil ... Read more »