Radio Okapi (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: Plus de 3000 rebelles des FDLR veulent déposer les armes au Sud-Kivu

Près de 3 500 rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) et leurs dépendants, sortis des forêts de Nindja, Kalonge, Bunyakiri, affluent, depuis mardi 1er janvier, vers Luhago-centre, en territoire de Kabare (Sud-Kivu). Selon le chef de groupement de Luhago, ces rebelles ont exprimé la volonté de déposer les armes auprès de la Monusco et de retourner au Rwanda, leur pays d'origine.

«A partir d'hier vers 17heures, le premier convoi des FDLR composé des combattants et des civils hutus rwandais, est arrivé au niveau de Luhago centre en provenance de Bihari. Ces combattants ont dit venir de Kalehe, Bunyakiri, Kashehi, Kitumba-Ninja et Luyuyu. Il y en a même qui viennent du Nord-Kivu», a déclaré ce chef traditionnel.

Après Luhago-centre, le premier convoi de ces FDRL, commandé par les colonels Job et Nicolas, a pris la route de Mulambula, en territoire de Walungu.

La section de démobilisation et de rapatriement (DDRRR) de la Monusco à Bukavu dit avoir appris la nouvelle et dépêcher une équipe sur les lieux pour en savoir davantage sur le motif de ce mouvement des FDLR.

La Monusco se dit prête à accueillir et rapatrier les candidats volontaires à partir de sa base de Walungu.

Pour sa part, la 10e région militaire confirme les faits mais pense que ces rebelles rwandais fuient les zones sous contrôle des miliciens congolais du groupe Raïa Mutomboki et feraient mouvement vers le territoire de Mwenga.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.