3 Janvier 2013

Algérie: Trois otages du Mujao demandent à être libérés dans une vidéo

Trois otages algériens détenus par le Mujao, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest, apparaissent dans une vidéo diffusée mercredi 2 janvier 2013 par le site internet mauritanien Al Akhbar et qui aurait été tournée en novembre. Les trois hommes, des diplomates, ont enlevés en avril dernier au consulat algérien de Gao dans le nord du Mali.

Dans la vidéo, les trois hommes sont assis sur le sol. Ils sont vêtus d'une djellabah et portent une barbe fournie. Le premier a la tête baissée, c'est le consul algérien qui était en poste à Gao. Sa voix est inaudible. Le deuxième et le troisième demandent chacun leur tour au président algérien, Abdelaziz Bouteflika, de répondre aux demandes du Mujao pour permettre leur libération.

Les sept membres du consulat algérien de Gao, dans le nord du Mali avaient été kidnappés le 5 avril. Le groupe revendiquait au départ la libération de prisonniers et le versement d'une rançon de 15 millions d'euros. Depuis, trois otages ont été libéré en juillet. Un quatrième homme, qui n'apparaît pas sur la vidéo de ce mercredi, aurait été exécuté par le Mujao, mais les autorités algériennes n'ont jamais confirmé sa mort.

En milieu de journée ce mercredi 2 janvier, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré qu'Alger était «pleinement mobilisé» pour la libération des otages Mais Amar Belani n'a fait aucun commentaire sur la vidéo.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.