Burundi: Trois ans de prison pour le journaliste de RFI Hassan Ruvakuki

Ce mardi 8 janvier Hassan Ruvakuki, journaliste de RFI a été condamné en appel à trois ans de prison. Il y a un an, le 28 novembre 2011, notre confrère correspondant de RFI en swahili était arrêté par les autorités burundaises.

Il venait tout juste de se rendre en Tanzanie pour couvrir, en tant que journaliste, la naissance d'un nouveau groupe rebelle burundais. Hassan Ruvakuki avait alors été condamné une première fois à la prison à vie, « pour actes de terrorisme ».

La cour d'appel de Gitega dans le centre du Burundi a apparemment décidé de couper la poire en deux. Alors que le tribunal de grande instance de Cankuzo, dans l'est du pays, avait condamné Hassan Ruvakuki à la prison à perpétuité pour « actes de terrorisme », la cour d'appel de Gitega a décidé de reformuler le premier jugement. Elle condamne le correspondant de RFI en swahili à trois ans de prison ferme pour « s'être rendu coupable dans l'infraction de participation à une association formée dans le but d'attenter aux personnes et aux biens ».

Le président de l'Union burundaise des journalistes, présents à Gitega, est sous le choc : « Comment peut-on attenter aux personnes avec un micro ? », s'est interrogé Alexandre Niyungeko, estimant que la cour avait dû céder aux pressions de l'appareil sécuritaire burundais qui n'a pas voulu perdre la face en acquittant le journaliste Ruvakuki.

Son avocat, Maître Fabien Segatwa, juge de son côté que « trois ans c'est trop, surtout pour un innocent, mais c'est mieux que perpétuité », avant de souligner le fait que son client a déjà fait le quart de sa peine et, qu'à ce titre, il est éligible à la libération conditionnelle.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.