La Presse (Tunis)

8 Janvier 2013

Tunisie: La récolte oléicole revue à la baisse

• Une production oléicole arrêtée à 95.000 t d'olives, soit l'équivalent de 19.950 t d'huile

• La fin de la campagne oléicole est prévue fin février 2013

• Cultures maraîchères : 31.000 ha emblavées sur 43.000 ha, soit 72% de la surface totale

Vu les conditions climatiques défavorables (manque de pluies et tombée de la grêle à Enfidha et Bouficha en période automnale), la production oléicole qui était estimée à 109.000 t d'olives, selon les prévisions du mois de juin 2012, a été arrêtée à 95.000 t, soit 19.950t d'huile, et ce, d'après les responsables du Crda de Sousse. Tout en signalant que le taux d'extraction de l'huile a atteint 22% et que la cueillette -- jusqu'à la fin du mois de décembre 2012 -- a atteint 60% de la production (soit 56.000 t d'olives).

La cueillette s'est passée--comme toutes les années-- sans contrainte majeure au niveau de la main-d'oeuvre qui était pourtant plus chère (entre 20D et 25D/ journée).

Sur un total de 210 huileries, 63 d'entre elles ont été fonctionnelles. A noter que deux huileries ont procédé à la trituration des olives biologiques, sachant que la superficie des oliveraies destinées à la production d'huile biologique est estimée à 3.000 ha avec 240.000 pieds d'olivier.

A remarquer aussi que la fin de la campagne oléicole est prévue à la fin du mois de février 2013.

Cultures céréalières

Pour les cultures céréalières, les emblavures réalisées n'ont pas dépassé les 31.000 ha sur des prévisions de l'ordre de 43.000 ha, soit 72% de la superficie totale.

Cela est dû au manque de précipitations. Ainsi, depuis le mois d'octobre jusqu'à la fin du mois de décembre 2012, la pluviométrie n'a pas enregistré plus de 25 mm dans la région de Sousse. Ce qui a eu des incidences néfastes sur la levée des céréales qui n'a pas dépassé les 20% de la superficie emblavée.

Notons que les cultures céréalières ne sont que pseudo-irriguées et n'ont atteint que 1.680 ha sur 1.800 ha prévus, localisées précisément à Bouficha (périmètre irrigué du barrage de l'oued Erraml).

Cultures maraîchères

Pour les cultures maraîchères irriguées (piments, pommes de terre, tomates...), la superficie emblavée est de l'ordre de 1.800 ha dont 850 de pommes de terre et 70 de cultures sous serres.

Sachant que leur mise en culture se poursuit jusqu'à la fin du mois de mars 2013.

Notons que l'arrachage de la pomme de terre d'arrière-saison a commencé durant la deuxième quinzaine du mois de décembre et se poursuit jusqu'à la fin du mois de mars 2013, coïncidant avec la période de liaison entre la culture d'arrière-saison et celle des primeurs.

Légumineuses et fourrages

La superficie emblavée des légumineuses (fèves, petits pois et pois chiches) a atteint les 850/895 ha prévus et celle des cultures fourragères les 3.400/4.300 ha prévus.

Il est à signaler que la mise en culture des pois chiches n'a pas encore débuté vu le manque de pluie et que les cultures fourragères irriguées ont atteint 840 ha/1.039 ha prévus.

Ads by Google

Copyright © 2013 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.