Le Potentiel (Kinshasa)

8 Janvier 2013

Congo-Kinshasa: Le M23 « en état de cessez-le-feu » au Nord-Kivu

Photo: Kate Holt/IRIN
Un rebelle du M23

Le M23 en pourparlers à Kampala (Ouganda) avec le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a annoncé mardi 8 janvier être « en état de cessez-le-feu » dans la province du Nord-Kivu.

« Nous sommes pour la paix. Aujourd'hui, nous déclarons que nous sommes en état de cessez-le-feu. Nous poursuivrons les négociations même en cas de refus du gouvernement de signer un accord de cessez-le-feu », a déclaré son secrétaire exécutif François Rucogoza.

Cette déclaration devrait mettre un terme à la menace proférée jeudi dernier par le chef politique du M23 Jean-Marie Runiga de reprendre « les armes » si le gouvernement congolais refuse d'accéder à son exigence d'« un cessez-le-feu ».

« Nous continuons à demander un cessez-le-feu ainsi que des négociations directes avec le gouvernement de Kinshasa. Si celui-ci ne veut pas, nous emploierons le langage que (le président Joseph) Kabila comprend. Et cette fois-ci nous irons très loin », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à dans son fief de Bunagana (Nord-Kivu).

« Le langage que Kabila comprend, ce sont les armes. Et l'exemple que nous en avons c'est qu'après la chute de Goma, le dialogue a été ouvert à Kampala. Si c'est dans cette voie-là qu'il veut encore s'engager, cette fois-ci nous irons très loin », a-t-il précisé.

La plénière « convoquée après un consensus »

Le chef des experts de la délégation du gouvernement congolais Apollinaire Malu Malu a rassuré lundi 7 janvier à Kampala que « le dialogue a repris, même s'il n'y a pas encore de plénière » que le médiateur ougandais pourra « convoquer après consensus avec les deux parties ».

« Les consultations font partie du dialogue. C'est après consensus avec les deux parties qu'il peut convoquer la plénière. Il a pu rencontrer le chef de notre délégation et il devait également voir le chef de la délégation du M23 », a-t-il déclaré.

Le ministre congolais des Affaires étrangères Raymond Tshibanda, chef de la délégation du gouvernement aux parparlers avec le M23, a quitté Kampala pour aller participer, mardi 8 janvier à Addis Abeba (Ethiopie), à une réunion ministérielle de l'Union africaine consacrée à l'examen des possibilités d'un rapide déploiement de la Force internationale neutre (FIN) à l'Est de la RDC.

Cette réunion, qui regroupe toutes les parties prenantes au niveau ministériel, intervient à la suite des consultations engagées entre l'ONU et les pays de la région sur les questions en discussions, et devrait passer en revue les options envisageables avant de prendre une décision sur la marche à suivre.

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.