Fasozine (Ouagadougou)

9 Janvier 2013

Mali: Les négociations entre la médiation et les groupes armés reportées

Photo: Brahima Ouedraogo/IRIN
Forces islamistes dans le Nord du Mali

La rencontre entre Blaise Compaoré, médiateur de la Cédéao dans la crise malienne, le gouvernement du Mali et certains groupes armés occupant le nord du pays a été reportée. Les différentes parties ont demandé plus de temps pour se préparer, selon Djibrill Bassolé, ministre burkinabè des Affaires étrangères, qui était attendu à Bamako ce 9 janvier.

Alors que les émissaires du gouvernement malien, du groupe armé islamiste Ansar Dine et du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) étaient attendus à Ouagadougou pour un deuxième round de discussions, on apprend que la rencontre est repoussée à une date ultérieure. Ce report est dû à la demande des parties qui souhaitent disposer de plus de temps pour se préparer, explique à l'AFP Djibrill Bassolé, le ministre burkinabè des Affaires étrangères et missi dominici du président Blaise Compaoré, médiateur de la Cédéao dans la crise malienne.

La médiation comptait sur cette rencontre pour «amener les parties à s'engager de manière un peu plus formelle, mais surtout à prendre les dispositions pratiques, pour éviter que les hostilités ou que des affrontements éventuels ne remettent en cause complètement ce qui a été déjà acquis». Mais seulement voilà: entre l'annonce de la rencontre ce week-end et sa tenue le 10 janvier, il y a eu cette escarmouche entre l'armée malienne et les groupes armés occupant le nord du pays le 7 janvier.

Ceci expliquerait-il cela? Ce mercredi, le ministre burkinabè des Affaires étrangères était attendu dans la capitale malienne, pour y discuter «du calendrier de la médiation avec les autorités de transition » certainement courroucées par le coup de force tenté par les islamistes. Et même si le patron de la diplomatie burkinabè reconnait que le climat actuel est délétère, il concède qu'«elles ne compromettent pas la poursuite des discussions d'autant plus que toutes les parties sont toujours engagées à poursuivre les négociations sous l'égide du médiateur de la Cédéao». Puis demain jeudi, il rencontrera, en principe, le Corps diplomatique accrédité au Burkina Faso autours de la question malienne, avant d'animer un point de presse.

Ads by Google

Copyright © 2013 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Affrontements entre armée malienne et djihadistes vers Mopti

Forces islamistes dans le Nord du Mali

La guerre se précise au Nord Mali. Après les tirs de sommation provoqués par l'avancée des djihadistes vers la ligne de démarcation entre les zones occupées et le reste du ... Read more »