Afrique: Le TAS rejette la demande de mesures provisionnelles de Jacques Anouma

Monsieur Jacques Anouma a interjeté appel de la décision de la CAF du 10 Décembre 2012 qui a déclaré irrecevable sa candidature à la présidence de la CAF proposée par la Fédération Ivoirienne de Football.

Monsieur Anouma demandait au TAS, dans le cadre de mesures urgentes, de suspendre la décision attaquée et de l'inscrire sur la liste des candidats à la présidence de la CAF pour les élections prévues lors de l'Assemblée Générale de la CAF du 10 mars 2013.

Il considérait qu'à défaut d'octroi des mesures provisionnelles, il se trouvera en position de faiblesse par rapport à son concurrent, ce qui, dans le cadre d'une élection, constitue, selon lui, un dommage irréparable. Monsieur Anouma sollicitait, dans le même temps, la suspension totale du processus relatif aux élections à la présidence de la CAF jusqu'à la sentence définitive de fond.

Pour ce faire, il avait requis une ordonnance dans les plus brefs délais et au plus tard le 31 Décembre 2012.

En application des Statuts de la CAF et en faisant valoir la souveraineté de l'Assemblée Générale, la CAF s'est fermement opposée à toutes ces demandes. Elle a demandé le rejet de la requête déposée.

Par ordonnance en date du 9 janvier 2013, le TAS a jugé que Monsieur Anouma ne peut se prévaloir de l'existence d'un dommage irréparable pour lui-même. Ce faisant, la requête en date du 19 Décembre 2012 de monsieur Jacques Anouma dans l'affaire l'opposant à la CAF est rejetée.

Ads by Google

Copyright © 2013 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.