10 Janvier 2013

Sénégal: L'assemblée nationale a levé l'immunité parlementaire de Sarr n° 1, Baldé et Ngom

Photo: Le site de l'Assemblée Nationale
Une séance à l'Assemblée Nationale

Dakar — L'Assemblée nationale a levé jeudi l'immunité parlementaire des députés Oumar Sarr N°1, Abdoulaye Baldé et El Hadj Ousmane Alioune Ngom, a constaté l'APS.

Cent-treize députés ont voté pour la levée de l'immunité des trois députés, en adoptant le rapport de la commission ad hoc chargée de statuer sur la demande adressée à l'Assemblée nationale par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI).

Cinq députés, dont Sokhna Dieng Mbacké (non inscrite), ont voté contre la levée de leur immunité parlementaire. Abdoulaye Makhtar Diop (non inscrit) s'est abstenu. Les députés du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates (opposition), auquel appartiennent Oumar Sarr N° 1 et El Hadj Ousmane Alioune Ngom, bien que présents à la plénière n'ont pas participé au vote.

Modou Diagne Fada, membre du groupe des Libéraux et démocrates, a dénoncé "une procédure bâclée". Il a soutenu que "le mépris a été la règle d'or" dans la procédure utilisée par "Benno Bokk Yaakaar" (BBY, majorité).

Oumar Sarr N°1, Abdoulaye Baldé et El Hadj Ousmane Alioune Ngom sont tous d'anciens ministres de l'ex-président Abdoulaye Wade. La CREI présume qu'ils se sont illicitement enrichis quand ils étaient dans le gouvernement, entre 2000 et 2012.

Lundi dernier, l'Assemblée nationale avait entériné la liste des 11 députés membres de la commission ad hoc chargée de statuer sur la demande du Procureur spécial prés la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) du Sénégal, adressée au Parlement.

L'installation de ladite commission a été émaillée d'échanges houleux entre le président de l'Assemblée nationale, Moustapha Niasse, et deux députés membres du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates (opposition).

La 12ème législature est dominée par les élus proches du Gouvernement, vainqueurs des élections législatives du 1er juillet dernier. La coalition au pouvoir, BBY, contrôle 119 des 150 sièges de l'Assemblée nationale.

Pour l'opposition parlementaire, les députés Oumar Sarr N°1, Abdoulaye Baldé et El Hadj Ousmane Alioune Ngom, bénéficiant de cette immunité et du privilège de juridiction en tant qu'anciens ministres, ne peuvent être jugés que par la Haute cour de justice.

Ads by Google

Copyright © 2013 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

L'immunité parlementaire de trois députés du PDS levée

Une séance à l'Assemblée Nationale

Ousmane Ngom, Abdoulaye Baldé et Oumar Sarr sont trois députés du Parti démocratique sénégalais qui peuvent à tout moment être convoqués par le juge. Leur immunité ... Read more »