Libération (Casablanca)

11 Janvier 2013

Maroc: L'aventure sud-américaine continue de plus belle pour le pilote marocain

Le samedi 05 janvier 2013, tenue et moto aux couleurs nationales et drapeau rouge frappé de l'étoile verte à cinq branches déployé, le pilote marocain, Harite Gabari, montait fièrement sur le podium du départ du Rallye de Dakar à Lima, la capitale du Pérou. Parmi les nombreux partants, il est le seul pilote représentant la zone Maghreb et Moyen-Orient.

Faute de grands moyens, il a donc décidé de faire ce deuxième Dakar de sa carrière avec la Yamaha YZF 450 de son ami Christophe Blondeau du team Franroc.

Lors de la première étape Lima-Pisco longue de 263 km (250 km de liaison et 13 km de spéciale), Harite y est allé doucement, car il ne connaissait pas bien sa YZF rallye avec laquelle il faisait ses premiers kilomètres. Mais à la fin de l'étape, il était très content de sa machine qui répondait très bien. Désormais, il peut y aller sans risques. Il a fait 81ème à Pisco sur 183 concurrents et du coup 81ème au général.

La 2ème étape Pisco-Pisco (327 km), a fait des dégâts puisqu'il y a eu pas mal d'abandons. Gabari a accusé un peu de retard parce qu'il a d'abord aidé son ami J. C. Ménard à réparer sa pompe à essence avant de repartir et a aussi un peu jardiné pour trouver le WPM 26. Et là, il retrouve son ami qui a encore un problème. Il décide alors de le dépanner avant de reprendre la course. Il commence à mieux connaître sa moto mais il lui faut encore une ou deux étapes pour en être plus sûr.

Malgré ses deux arrêts, il a fait quand même 76ème à l'étape et 74ème au général sur 170 motos.

La 3ème étape reliant Pisco à Nazca est de 343 km. Du sable, du sable et encore du sable, et des températures dépassant les 45°. Très prudent, Harite a bien géré cette étape qu'il termine à la 67ème place sur 163 concurrents et 68ème au général.

Pour la 4ème étape Nazca-Arequipa (717 km), la dernière en territoire péruvien, le départ a été donné tôt le matin. Dans la spéciale, les concurrents avaient le soleil de face, ce qui a beacuoup gêné la visibilité ; il y avait aussi de la brume. Et pour compléter le tout du "fesh fesh". Harite "s'est pris deux gamelles"mais fort heureusement, il est tombé sur le côté droit, autrement s'il était tombé sur le côté gauche, cela aurait réveillé une vieille luxation de la clavicule. Au sortir de la spéciale, il a bien géré l'étape jusqu'à l'arrivée pour terminer à la 66ème place, ce qui le hisse à la 60ème au général.

Avec la 5ème étape Arequipa-Arica (509 km. ), les participants vont évoluer dans un nouveau décor naturel car ils entrent au Chili. Fini le sable, maintenant, c'est la pierre et le "fesh fesh"qui les attendent. Commentant l'étape du jour Harite Gabari a dit : « Aujourd'hui, on est passé au Chili en fin de spéciale. J'ai perdu beaucoup de temps car je me suis arrêté pour dépanner Eric Croquelois, le pilote numéro100. Je ne peux pas passer à côté de quelqu'un en panne que je connais sans m'arrêter pour l'aider. »Il termine donc 97ème à l'étape et 68ème au général. L'aventure sud-américaine continue donc pour notre représentant qui fait honneur à son pays le Maroc, et à sa ville Agadir.

Ads by Google

Copyright © 2013 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.