Le Potentiel (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: Le musicien Luambo Makiadi Franco immortalisé

Vingt quatre ans après sa disparition sur la terre des hommes, l'artiste musicien Luambo Makiadi Franco, appelé affectueusement Grand maître, a été immortalisé, sur instruction du gouvernement congolais.

La cérémonie s'est déroulée le samedi 05 janvier 2013 dans la salle «une, deux, trois », à Kasa-vubu, en présence de plusieurs autorités du pays dont le ministre de la Jeunesse, des Sports, de la Culture et des Arts, Baudouin Banza Mukalayi, des opérateurs culturels, de la famille biologique de l'illustre disparu et des férus de la musique de Franco.

Luambo Makiadi, l'un des icônes de la musique moderne congolaise, s'est imposé dans la musique congolaise en particulier et celle africaine, en général, en créant le rythme « Odemba» qui était l'identité particulière de « Ok Jazz ».

Le feu Grand maître Franco a été à la fois auteur et compositeur de plusieurs chansons dont notamment «Mario», «Mamou » et pas mal des chansons qui lui ont permis de convaincre le monde et de faire flotter le drapeau du pays à l'étranger. Voilà pourquoi il mérite d'être récompensé, même après sa mort. Etant donné que sa famille biologique et ses enfants demeurent encore, ils auront droit de bénéficier des oeuvres laissées par leur frère et père.

Exhumation du corps

Ayant compris cela, le gouvernement a instruit le ministre Banza Mukalayi à organiser cette manifestation afin d'honorer la mémoire de Luambo Makiadi qui par ses oeuvres, a réussi à propulser la culture congolaise à travers le monde entier.

Cette cérémonie a eu plusieurs retombées : le gouvernement a promis l'exhumation du corps de l'artiste du cimetière de la Gombe, à Benseke futi. Aux artistes musiciens, l'exécutif national a annoncé la création d'un studio aux normes internationales pour faciliter l'enregistrement de leurs chansons. Tout cela, dans le cadre du projet du gouvernement d'immortaliser ce grand musicien dont la République démocratique du Congo continue à regretter la disparition jusqu'aujourd'hui.

Au regard de ce qui précède, plus d'une personne saluent l'attitude et la volonté du gouvernement qui commencent à prendre de belles initiatives honorant des gens qui, d'une façon ou d'une autre, ont marqué l'histoire du pays. Cependant, la population congolaise souhaiterait voir ces promesses être réalisées. Au gouvernement, cette population aimerait également voir cette initiative profiter aux autres icônes tant culturelles que politiques. Mais le souhait le plus ardent serait que le gouvernement rende ces hommages aux bénéficiaires du moment où ils sont encore en vie.

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.