Infos Plus Gabon (Libreville)

Centrafrique: Les négociations sur la RCA ont repris à huis-clos ce vendredi à Libreville

Libreville — Les négociations sur la crise qui prévaut en République centrafricaine ( RCA) qui réunissent les représentants du gouvernement et des rebelles du Seleka ont repris ce vendredi à huis-clos à Libreville, a-t-on constaté sur place.

« La fin des pourparlers étaient envisagée jeudi en présence des chefs d'Etat de la CEEAC mais les discussions devront se poursuivre ce vendredi à la Cité de Conférence de la Démocratie de Libreville, la capitale gabonaise », a déclaré à la presse lors d'un briefing Jean-Claude Franck Mendome, en charge de la Presse lors de ces pourparlers.

Selon Jean-Jacques Demafouth qui préside la délégation des rebelles, " malgré les apparences et les deux jours de négociations ayant précédé le sommet des chefs d'Etat, la situation est actuellement plus proche d'un statut quo que d'un dénouement de la crise ».

« Les frères Centrafricains n'arrivent pas à s'entendre sur l'essentiel des points au programme de la rencontre", a-t-il confié.

« Les rebelles ont exigé mercredi la suspension de la Constitution, la formation d'un nouveau gouvernement et la définition de la durée de la transition politique avant la tenue d'une nouvelle élection présidentielle".

Dans la déclaration de M. Demafouth, dont Infosplusgabon a obtenu une copie, "les rebelles dénoncent l'incapacité chronique du régime Bozize à assurer sans discrimination la sécurité à tous les Centrafricains sur toute l'étendue du territoire national ».

« L'opposition armée demande à François Bozize de reconnaitre la défaite militaire de son régime et de faire partir de la Centrafrique tous les mercenaires congolais et Sud-africains recrutés par François Bozize », a-t-il ajouté.

« L'Opposition armée regroupée au sein de la Seleka demande au général François Bozize de trouver une terre et qu'il se tienne à la disposition des autorités judiciaires nationales et internationale pour répondre de ses actes », rapporte le Memorandum de Seleka.

Le président centrafricain François Bozizé était arrivé à Libreville en milieu d'après-midi jeudi peu avant le début des négociations autour des chefs d'Etat et des représentants des chefs d'Etat absents.

Les pourparlers sur la crise en RCA ont timidement débuté mercredi à la Cité de la Démocratie de Libreville. D'entrée, les rebelles de la Seleka, avait revu les enchères à la hausse.

Ads by Google

Copyright © 2013 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.