12 Janvier 2013

Mali: La contre-offensive stoppe la progression des jihadistes

Photo: RFI/Moussa Kaka
Groupes armés dans le Nord du Mali.

L'armée malienne a lancé vendredi avec le soutien de la France et de plusieurs pays africains une contre-offensive dans le centre du Mali, pour repousser l'avancée des islamistes vers le Sud. Cet engagement aurait permis, selon un haut gradé de l'armée malienne, de reprendre la localité de Konna, où la situation serait encore calme ce samedi matin 12 janvier.

Les populations civiles ont quitté Konna, dans le centre du pays, qui avait été prise par les groupes islamistes jeudi. Plusieurs bâtiments ont été criblés de balles après de violents combats. Personne n'a, jusqu'ici, avancé de bilan précis, mais les morts seraient très nombreux, de part et d'autre, entre les jihadistes et l'armée malienne.

La journée de samedi devrait être décisive. Au lendemain de la proclamation de l'état d'urgence par le président de transition, Dioncounda Traoré, Bamako s'est réveillée dans le calme ce matin.

L'arrivée des Français a clairement gelé la progression des islamistes. Aucun détail n'a été donné sur le nombre de soldats français ou sur les moyens logistiques qui ont été mobilisés, mais on sait par exemple que huit avions se sont posés sur la piste de Sévaré et que plusieurs hélicoptères sont entrés en jeu.

L'engagement français pourrait impliquer les avions basés au Tchad. La France y dispose de cinq Mirages : deux appareils de reconnaissance et trois appareils d'attaque au sol. Mais cet engagement pourrait plus certainement concerner les hélicoptères basés à Ouagadougou. Moins éloignées, et plus flexibles, les Gazelles d'attaque au sol sont l'outil idéal dans ce type d'opération.

Vendredi, deux hélicoptères non identifiés ont tiré sur des positions jihadistes à Konna. Pour l'heure, Paris ne confirme pas que des hélicoptères français sont engagés sur le terrain.

Seule information confirmée de source diplomatique : plusieures dizaines de commandos des forces spéciales ont été envoyés à Sévaré, ainsi que du matériel. Ces commandos sont indispensables, notamment pour le guidage des hélicoptères et des avions.

Ce que l'on sait aussi avec certitude, c'est que Paris avait renforcé considérablement son système de renseignement dans la région. Les militaires français connaissent avec une bonne précision, la puissance de feu des combattants jihadistes et peuvent désormais suivre leurs mouvements sur le terrain.

Par ailleurs, les pays d'Afrique de l'Ouest autorisent l'envoi immédiat de troupes, dans le cadre de la force internationale de soutien au Mali, comme l'a déclaré dans la soirée le président en exercice de la Cédéao, l'Ivoirien Alassane Ouattara. Les Etats-Unis, eux, envisagent d'aider la France grâce à un appui logistique et des drones de surveillance.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

La force africaine sur le pied de guerre au Nord-Mali

Malian soldiers stand in formation during military exercise (file photo):

L'offensive française contre les djihadistes au Mali a donné du tonus à la force africaine qui est sur le pied de guerre. Des contingents de soldats en provenance de pays du ... Read more »

La contre-offensive stoppe la progression des jihadistes au Mali

Groupes armés dans le Nord du Mali.

L'armée malienne a lancé vendredi avec le soutien de la France et de plusieurs pays africains une contre-offensive dans le centre du Mali, pour repousser l'avancée des ... Read more »