La CEDEAO met sur pied un groupe de travail pour la mise en oeuvre de la résolution du conseil de sécurité

SPONSOR WIRE

Abuja - Nigeria — Le groupe de travail de la CEDEAO chargé de coordonner la mise en oeuvre de la Résolution 2085 du Conseil de sécurité des Nations unies sur le Mali s'est réuni le mardi 8 janvier 2013 à Abuja en vue d'élaborer une stratégie sur la mise en oeuvre de la Résolution du 20 décembre 2012, approuvant en son chapitre VII le déploiement d'une force africaine au Mali (AFISMA).

Investissant dans ses fonctions le groupe multisectoriel composé de représentants des directions de la Commission de la CEDEAO, la commissaire chargée des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, a insisté sur le fait que l'une des principales tâches de la Commission cette année est la restauration de la paix et de la démocratie au Mali. Une telle s'accomplira en collaboration avec la communauté internationale et les partenaires internationaux, a notamment indiqué Mme Suleiman.

Elle a par conséquent demandé aux membres du groupe de travail de formuler une proposition qui sera partagée avec les partenaires au cours de la prochaine réunion, "afin, a-t-elle dit, de veiller à ce que non seulement la AFISMA réussisse sa mission, mais également bénéficie du soutien plein et entier des Maliens et de la communauté internationale". La Commissaire a salué la communauté internationale et les partenaires, principalement les Nations unies, l'Union africaine et l'Union européenne, pour l'important soutien qu'ils apportent aux initiatives régionales de recherche d'une solution à la crise malienne, avant d'appeler à la poursuite de ce soutien jusqu'à la restauration de la paix et de l'intégrité territoriale du pays.

Dans sa présentation à la réunion, qui a également connu la participation des officiers de liaison/conseillers militaires des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de l'UE auprès de la CEDEAO, le directeur des Affaires politiques, Dr Abdel- Fatau Musah, a instruit le groupe de travail sur la situation politique au Mali et les implications de la Résolution 2085 du Conseil de sécurité des Nations Unies pour la région de la CEDEAO. Sa présentation a été suivie de celle du chef d'état-major de la Force en attente de la CEDEAO, le général Muhammed Lai, qui s'est appesanti sur les principales exigences de la Résolution 2085, ainsi que sur l'architecture et les besoins de l'AFISMA et des Forces de défense et de sécurité du Mali, y compris la formation et le soutien logistique.

Le directeur de la Communication par intérim, M. Sunny Ugoh, pour sa part, a présenté une proposition de stratégie de communication en vue de la réalisation des objectifs de l'AFISMA, principalement l'engagement positif des médias pour un soutien local et international en faveur de la mission. Le groupe de travail a également discuté des prévisions financières de l'AFISMA, ainsi que du soutien prévu aux Forces de défense et de sécurité du Mali, et surtout de la nécessité d'un soutien logistique et financier international.

La réunion, qui s'est tenue dans la salle des opérations de la Direction des affaires politiques, de la paix et de la sécurité, et présidée par la commissaire Suleiman, a vu la participation de représentants des directions de l'Alerte précoce, des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité, de Administration et des Finances, des Ressources humaines, du Développement humain et du Genre, des Affaires juridiques, de la Communication et du Fonds de la CEDEAO pour la paix, entre autres.

Copyright © 2013 Economic Community of West African States. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.