Le Phare (Kinshasa)

Ouganda: Kampala - Les négociations en panne

Photo: Radio Okapi/Ph. Innoncent Olenga
(De g.à.d) Abbé Appolinaire Malu Malu, chef des experts et Raymond Tshibanda, ministre des Affaires étrangères de la RDC et chef de la délégation du gouvernement aux pourparlers avec le M23

Kinshasa — Annoncées pour hier lundi 14 janvier 2013, après le consensus obtenu au sujet de l'ordre du jour, les négociations de Kampala entre le gouvernement congolais et les rebelles du M23 ont de nouveau fait flop. La cause principale de ce raté est à chercher dans la méfiance qui a subitement refait surface entre les deux parties, avec un accent prononcé du côté de la délégation rebelle.

Celle-ci, comme dans une pièce de théâtre, a laissé entendre que la facilitation conduite par le ministre ougandais de la Défense, Cryspus Kiyonga, afficherait une attitude complaisante à l'égard de la partie gouvernementale. A en croire les amis de Jean-Marie Runiga, le parti pris de la facilitation se serait manifesté au niveau de la latitude laissée au gouvernement congolais et à l'état-major des FARDC d'opérer un tri sur la liste des combattants du M23 candidats à l'intégration au sein de l'armée nationale. De l'avis des délégués de ce mouvement rebelle, le pouvoir discrétionnaire reconnu aux dirigeants congolais dans les opérations futures de brassage ou mixage serait fort préjudiciable à leurs officiers et soldats.

D'où, ils ont décidé de ne plus se présenter à la table des négociations tant qu'ils n'auront pas reçu la garantie de l'intégration automatique de leurs combattants au sein des FARDC. Ils ont laissé entendre, à partir de leur quartier général, qu'en cas de non satisfaction de leur revendication, ils disposent de la puissance de feu requise pour faire plier le gouvernement de Kinshasa sur les fronts militaires. Et si la divergence persiste, ils se verraient dans l'obligation de rompre le cessez-le-feu, qu'ils ont pourtant unilatéralement décrété la semaine dernière.

Les observateurs voient dans cette nouvelle impasse non seulement le spectre de la reprise de la guerre au Nord-Kivu mais surtout une stratégie concoctée par le M23 pour déverser, dans les rangs des FARDC, une nouvelle vague de soldats rwandais, comme ce fut le cas lors de l'intégration des combattants du RCD (2003) et du CNDP (2009) au sein de l'armée nationale.

Si les délégués du gouvernement présents à Kampala n'ouvrent pas l'oeil et le bon, ils vont ramener de Kampala de nouveaux traîtres en uniforme dans leurs mallettes. L'on soupçonne le Rwanda et l'Ouganda de pousser le M23 au boycott des négociations de la capitale ougandaise, car très inquiets de la mauvaise posture dans laquelle se trouvent leurs protégés après les sanctions du Conseil de Sécurité de l'ONU ainsi que les décisions relatives au déploiement des drones et d'une Force Internationale Neutre sous le label de la Monusco à l'Est de la RDCongo. C'est l'occasion ou jamais, pour la délégation gouvernementale, de marquer des points face à une force négative qui ne mérite aucune concession.

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Divergences Gouvernement/M23 à Kampala

(De g.à.d) Abbé Appolinaire Malu Malu, chef des experts et Raymond Tshibanda, ministre des Affaires étrangères de la RDC et chef de la délégation du gouvernement aux pourparlers avec le M23

La réunion plénière prévue à Kampala entre la délégation du gouvernement de la RDC et celle de la rébellion du M23 n'a pas eu lieu. Des divergences persistent sur les ... Read more »