14 Janvier 2013

Mali: Le contingent sénégalais est le 'bienvenu' au Mali

Dakar — Le contingent sénégalais est le "bienvenu" au Mali, a déclaré à l'APS une source militaire à Bamako, faisant état de problème d'organisation dans l'armée malienne depuis le coup d'Etat militaire du 22 mars 2012.

"Les militaires sénégalais sont les bienvenus, forcément", a dit la source militaire, soulignant qu'avec "les bandits des groupes islamistes et l'argent de la drogue aucun pays seul ne peut faire face".

Selon la même source militaire, "depuis la chute d'Amadou Toumani Touré (ATT), l'armée est disloquée, surtout avec la dissolution du camp des commandos".

Concernant l'intervention française, la source rappelle qu'elle a "permis de stopper" l'avancée des groupes islamistes vers le Sud du pays.

A Bamako, les forces de l'ordre "procèdent présentement à des arrestations de bandits armés qui ont infiltré la capitale", indique la source. "Il y en a eu devant l'ORTM (Télévision malienne) et à Medina-Coura, un quartier populaire de Bamako."

François Hollande a placé vendredi la France en première ligne au Mali en donnant le coup d'envoi de l'opération armée dénommée "Serval" visant à freiner l'offensive "terroriste" des groupes terroristes qui tentaient de descendre sur Bamako, la capitale malienne.

Paris est intervenue à la demande du président malien par intérim, Dioncounda Traoré, au pouvoir depuis le coup d'Etat qui a renversé le président Amadou Toumani Touré.

A la suite de la France, le Sénégal a annoncé l'envoi au Mali 500 soldats "dans les tout prochains jours", afin d'aider l'armée de ce pays voisin à recouvrer l'intégralité de son territoire, selon le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Mankeur Ndiaye.

Lundi matin, le chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, a expliqué que l'intervention de l'armée sénégalaise au Mali est motivée par un "devoir de solidarité" envers un voisin et celui d'assurer "sa sécurité propre".

Ads by Google

Copyright © 2013 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.