19 Janvier 2013

Cote d'Ivoire: Charles Blé Goudé transféré à Abidjan

Charles Blé Goudé, farouche partisan de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, arrêté jeudi 17 janvier au Ghana où il était exilé depuis la fin de la crise post-électorale, a été transféré en Côte d'Ivoire où il est détenu par la police. L'annonce est venue vendredi soir du gouvernement ivoirien.

C'est une communication très minimale qui a été adoptée par le gouvernement ivoirien depuis l'arrestation de Charles Blé Goudé jeudi 17 janvier à Téma, près d'Accra, la capitale du Ghana. Selon un bref communiqué officiel lu hier soir à la télévision publique, Charles Blé Goudé a été ramené dans son pays moins de 24 heures après son arrestation.

C'est par ce simple communiqué que le pouvoir a évoqué pour la première fois l'arrestation du leader des Jeunes patriotes et a précisé qu'il était désormais aux mains de la police nationale sur le sol ivoirien. Ce communiqué confirme que des policiers ivoiriens ont participé à son arrestation au Ghana.

Charles Blé Goudé était visé par un mandat d'arrêt international émis par Abidjan pour son rôle présumé dans les violences post-électorales de décembre 2010 à avril 2011. Le communiqué du gouvernement n'a pas donné d'autres détails comme, par exemple, le lieu exact de détention de Charles Blé Goudé à Abidjan.

Hier, pendant toute la journée, les pro-Gbagbo exilés au Ghana avaient nié cette extradition secrète. Ils affirmaient que celui qui a été surnommé le « général de la rue » sous le précédent régime était encore détenu dans les locaux du Bureau national d'investigations à Accra. Plus tard, en début de soirée, ils disaient avoir perdu la trace de Charles Blé Goudé.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.