Mali: L'armée continue sa progression vers le Nord et reprend Konna

Hier, vendredi 18 janvier, les soldats maliens ont repris le contrôle de la ville de Konna située dans le centre du pays, à quelques 700 kilomètres de Bamako. La ville a pu être reprise aux islamistes après de violents combats. A Diabaly, en revanche, pas de combats. Mais la ville est encerclée par des militaires.

La ville de Konna sous contrôle total. C'est en tout cas ce qu'affirme le ministère malien de la Défense qui précise avoir causé de lourdes pertes à l'ennemi. Des combats importants ont eu lieu dans la zone, en particulier dans la localité de Ndégué. « Nous les avons écrasés », assure un militaire sur place, alors que les combats duraient depuis au moins deux jours avec l'appui de l'armée française.

Aucun combat, en revanche dans la ville de Diabaly, encerclée par les militaires maliens et français, qui auraient commencé à procéder à des ratissages maison par maison afin de débusquer les combattants jihadistes. Une information donnée par une source locale rapportant des témoignages d'habitants. La ville de Diabaly, à 400 kilomètres au nord de Bamako avait été investie lundi par les islamistes qui se cacheraient depuis parmi les habitants.

Enfin, ce vendredi, le président de la Commission de la Cédéao, Désiré Kadré Ouédraogo a demandé l'accélération du déploiement de la Misma, la Mission internationale de soutien pour le Mali. 2 000 soldats ouest-africains devraient partir au combat d'ici au 26 janvier.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.