Algérie: Mokhtar Belmokhtar rejette la responsabilité des morts d'In Amenas sur l'armée algérienne

Photo: Al Jazeera
Le governement pense que Mokhtar Belmokhtar, un miltant algérien de longue date aurait orchestré les attaques.

Dans un communiqué envoyé ce dimanche 20 janvier à l'Agence Nouakchott Information (ANI), Mokhtar Belmokhtar, l'un des émirs d'al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a revendiqué la prise d'otages d'In Amenas, livre sa version des faits. Il dénonce une armée algérienne va-t-en guerre et peu soucieuse de la vie des otages, face à des ravisseurs qui affirment avoir cherché à négocier.

Pour chaque étape sanglante de la prise d'otage d'In Amenas, le groupe de Mokhtar Belmokhtar rejette la responsabilité sur l'armée algérienne. Ainsi, dès les premiers instants, les ravisseurs prétendent avoir cherché à négocier, tout en demandant à l'armée de reculer. « Cette dernière a répondu en tuant deux otages, puis les hélicoptères ont commencé à bombarder la zone de vie », affirme le texte.

Le groupe nie ensuite avoir tenté d'exfiltrer les otages vers l'étranger, souhaitant seulement « se déplacer vers l'usine pour protéger la vie des musulmans et des otages ». Et ce sont les tirs des hélicoptères algériens sur les véhicules qui les auraient, selon le communiqué, « détruit sauvagement, tuant directement les otages ».

Retranchés dans l'usine, les ravisseurs disent avoir à nouveau proposé de négocier la libération des otages, contre la suspension de l'intervention au Mali et la libération de prisonniers. Ce serait le refus de l'armée et l'assaut qui a suivi qui « a conduit à l'émination des otages » affirme le groupe armé.

Il prétend d'ailleurs avoir eu au téléphone un général algérien, qui se serait déclaré prêt à « détruire entièrement le site ». Le groupe confirme par ailleurs que l'attaque avait été préparée à l'avance et que c'est l'implication de l'Algérie dans la guerre au Mali par l'ouverture de son espace aérien et la fermeture de ses frontières qui aurait déterminé le choix de ce site, parmi d'autres dans la région.

Le groupe terroriste conclut en menaçant de frapper les intérêts de tout pays impliqué dans la guerre au Mali, qu'il qualifie de « croisade ».

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Hausse du bilan de l'attaque terroriste en Algérie

Le governement pense que Mokhtar Belmokhtar, un miltant algérien de longue date aurait orchestré les attaques.

Selon le ministre de la communication, , M. Belaïd Mohand Oussaïd, on devrait s'attendre à une hausse du bilan de la prise d'otages menée sur le site gazier d'In Amenas. De ... Read more »