21 Janvier 2013

Togo: L'assemblée vote en urgence le nouveau statut de la fonction publique

Les députés togolais se sont réunis dimanche 20 janvier en séance d'urgence pour adopter la loi sur le nouveau statut de la fonction publique. La loi était promise depuis longtemps. Mais les syndicats qui l'attendaient dans la loi de finance 2013 et ne l'y avaient pas trouvé, avaient appelé à la grève à partir de ce lundi.

La grève de ce lundi a été évitée de justesse, les députés ayant voté le nouveau statut de la fonction publique en urgence. Il vise à en rehausser le prestige, et par voie de conséquence, la dignité de ses agents. Le statut en vigueur remontait, il est vrai, à 1968. Mais pour arriver à tout cela, fallait-il des menaces de grève ?

« C'est à l'Assemblée de voir quand elle peut voter une loi, estime quant à lui Kokou Djifa Adjéoda, ministre de la Fonction publique et des réformes administratives, et les députés, étant responsables, ont compris qu'il fallait se réunir aujourd'hui pour voter cette loi, vu que le pays vient d'être secoué par des incendies dont les conséquences sont incommensurables pour le pays ».

C'est une bataille de gagnée, disent les syndicalistes, mais ils estiment devoir rester mobilisés pour voir les 39 décrets d'application signés, et surtout commencer à jouir des premiers effets de cette loi dès la fin de ce mois de janvier. « Nous avons indiqué dans notre mot d'ordre de grève la nécessité de rendre la nouvelle grille indiciaire effective avant cette échéance, précise Tsikplonou Mokli Ehprem, secrétaire général de la Confédération générale des cadres du Togo (CGCT). C'est ce deuxième point que nous devons vérifier ».

Trois points achoppent toujours, cependant, dans les discussions entre syndicats et gouvernement : la révision des indices, l'harmonisation de l'âge des départs à la retraite et l'augmentation des points d'indice. Là encore des promesses sont faites et les syndicats attendent au tournant.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.