La CEDEAO tient un sommet extraordinaire sur la situation securitaire au Mali

SPONSOR WIRE

Abidjan - Cote d'Ivoire — Les dirigeants de la sous-région ouest-africaine tiennent ce samedi 19 janvier 2013 à Abidjan, en Côte d'Ivoire, une session extraordinaire visant à prendre des mesures supplémentaires pour résoudre la crise malienne, qui s'est exacerbée ces derniers jours avec la volonté des islamistes qui occupent le nord du pays de s'emparer d'autres villes et de progresser vers la capitale, Bamako.

Cette conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, à laquelle assisteront les représentants de 18 institutions et Etats non membres de la CEDEAO, examinera les derniers développements de la situation politique du Mali et verra comment la région peut coopérer avec la communauté internationale pour la mise en oeuvre de la résolution 2085 du Conseil de sécurité des Nations unies. Au cours de la session, les leaders régionaux entendront un exposé du président de la Commission de la CEDEAO, M. Kadré Désiré Ouédrago, sur la situation politique et sécuritaire au Mali, ainsi que des comptes rendus des présidents Blaise Compaoré du Burkina Faso et Goodluck Jonathan du Nigeria sur les efforts de médiation qu'ils ont entrepris dans la résolution des conflits. Ils seront également informés sur l'état d'avancement du déploiement de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA) par le président du Comité des chefs d'état-major de la CEDEAO, le général ivoirien Soumaila Bakayoko, tandis que le ministre des Affaires étrangères de Côte d'Ivoire, M. Charles Koffi Diby, présentera un rapport sur la réunion du Conseil de médiation et de sécurité (CMS).

Le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement sera en effet précédé, le 18 janvier, par une rencontre extraordinaire du MSC, qui regroupera les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des Etats membres de la CEDEAO, et qui sera une occasion pour discuter de la situation au Mali et en Guinée- Bissau et formuler des recommandations. En effet, la rencontre discutera également de la situation en Guinée-Bissau, où la CEDEAO a déployé l'année dernière une mission militaire dénommée ECOMIB en vue de protéger les institutions de la transition et conclu un accord sur la mise en oeuvre de la feuille de route du programme de réforme du secteur de la défense et de la sécurité dans le pays. Le sommet d'Abidjan devrait également entériner la nomination du major-général Shehu Usman Abdulkadir du Nigéria comme commandant de la MISMA et celle du général de brigade Yaye Garba du Niger en tant que son adjoint.

Copyright © 2013 Economic Community of West African States. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.