Gabonews (Libreville)

23 Janvier 2013

Gabon: Difficile application de la suspension de la pêche

Les autorités étatiques ont décidé, il y a quelques semaines, de la suspension des activités de pêche au Gabon pour environ 3 mois. Une manière de permettre aux espèces halieutiques de se reproduire. La mesure fait des mécontents chez les consommateurs de poisson et les pêcheurs, notamment à Port-Gentil.

Cependant, les détaillants se frottent les mains. Le prix du kilogramme s'est envolé, passant du simple au triple. La décision du gouvernement, bien que comprise et approuvée, puisqu'elle est absolument nécessaire, n'est pourtant pas sans conséquences; et les plus concernées sont les nombreuses familles qui se sentent déjà privées de ce produit tant prisé.

« Trois mois de suspension, c'est trop pour nous », estime Serge O.

Si certains pensent que c'est un mal pour un bien, d'autres, par contre, réclament une solution alternative. « On défend de pêcher, maintenant on fait comment ? », s'interroge un membre du Groupement des pêcheurs artisanaux de Port-Gentil (GPAP).

Il est difficile de faire comprendre aux populations la nécessité d'accorder un repos biologique aux poissons. Personne n'est conscient du risque de la disparition de certaines espèces de poisson comme cela s'est produit dans d'autres pays africains.

L'interdiction momentanée de la pêche au Gabon devrait s'accompagne d'une campagne de sensibilisation, afin d'expliquer le bien fondé de cette mesure. Le constat fait sur le terrain impose que les autorités renforcent le dispositif de surveillance de notre espace maritime. Autrement, comment expliquer la présence des stocks de poisson dans les marchés de la ville, alors que l'activité est provisoirement suspendue? Certainement que des pêcheurs véreux ont trouvé le moyen de contourner la décision du gouvernement et pratiquent des activités de pêche illicite.

Interrogés sur la question, les consommateurs pensent que les pêcheurs doivent faire preuve de patience et comprendre que le gouvernement veut essayer de réduire le risque de pillage systématique des ressources halieutiques nationales.

Ads by Google

Copyright © 2013 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.