Mali: Le MNLA accueille avec méfiance la création du MIA, scission d'Ansar Dine

Photo: Sidwaya
Dialogue Burkina-Europe sur la situation au Mali

Certains groupes armés réagissent à la sission d'Ansar Dine, annoncée mercredi. Une partie des cadres du mouvement assure renoncer au terrorisme et à l'extrémisme, et se présente désormais sous la dénomination du MIA, le Mouvement islamique de l'Azawad. Une déclaration accueillie avec prudence par les Touaregs du MNLA.

À la tête du Mouvement islamique de l'Azawad (MIA), on retrouve la plupart des ex-dirigeants d'Ansar Dine, à l'exception de son fondateur Iyad ag Ghali, qui semble désormais isolé.

Dans son communiqué, le mouvement affirme qu'il n'inclut que des nationaux qui rejettent toute forme d'extrémisme et de terrorisme. Il tente ainsi d'être un interlocuteur fréquentable quand il s'agira de parler de l'avenir du nord du Mali.

En effet, la stratégie d'Ansar Dine de mener l'offensive militaire vers le sud, et qui a provoqué l'intervention française, a aussi exclu le mouvement de toute négociation. Une exclusion du champ politique refusée par certains cadres touaregs, notamment ceux qui sont proches de la chefferie des Ifoghas, au nord du pays.

La création de ce mouvement est plutôt bien vue par les arabes du MAA (Mouvement des Arabes de l'Azawad) et les touaregs du FPA (Front populaire de l'Azawad), deux groupes minoritaires qui souhaitent prendre leur place dans un éventuel processus politique.

En revanche, méfiance du côté du MNLA (Mouvement national pour la libération de l'Azawad), qui se demande si le MIA a bien renoncé à la charia. Le MNLA se pose comme le seul véritable opposant aux groupes intégristes, et donc seul groupe avec lequel il est possible de discuter.

Ousmane Cherif Haïdarra

Vice-président du Haut conseil islamique

Le voleur, même s'il a changé son habit, il est toujours le voleur (...) On est en guerre, le dialogue c'est trop tard

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Malgré la guerre le dialogue se poursuit au Mali

Dialogue Burkina-Europe sur la situation au Mali

Selon le le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères de la France pour assurer la stabilité dans la durée, il faut bien gagner l'intervention militaire ... Read more »