25 Janvier 2013

Togo: Le procureur dénonce une vaste entreprise criminelle pour les incendies des marchés de Kara et Lomé

Le procureur de la République est sorti de son silence à Lomé, pour indiquer que 17 personnes ont été interpellées, parmi lesquelles douze membres du parti de l'opposant Jean-Pierre Fabre, l'Alliance nationale pour le changement (ANC). Un parti dont les responsables restent perplexes.

Les incendies successifs des marchés dans les villes de Kara (nord) et de Lomé, la capitale, seraient le résultat d'une vaste entreprise criminelle, selon Essossimna Poyodi, le procureur de la République du Togo.

Les circonstances des deux incendies et le mode opératoire apparemment suivi par des criminels sont les mêmes, affirme-t-il. La commission d'enquête qu'il préside poursuit activement ses travaux.

« Au jour d'aujourd'hui, les investigations ont permis d'interpeller plusieurs personnes présumées d'avoir participé à ces destructions et tentatives de destruction volontaires des biens publics et privés, par incendie. »

Parmi les 17 personnes interpellées figure Gérard Adja, premier vice-président de l'Organisation pour bâtir dans l'union un togo solidaire (Obuts), une association politique. Il a terminé le premier les douze jours de garde à vue, jeudi 24 janvier, et été présenté à un juge tard dans la nuit du 23 au 24 janvier. Parmi les autres se trouvent douze membres de l'Alliance nationale pour le changement (ANC), le parti d'opposition mené par Jean-Pierre Fabre.

Un parti dans lequel on s'interroge toujours, comme en témoigne Patrick Lawson, le premier vice-président de l'ANC : « Comment nous qui nous refusons de détruire les symboles de la dictature, nous allons nous attaquer à ce qui constitue l'espoir, ou l'espérance dont se nourrissent les femmes togolaises aujourd'hui ? »

Deux experts de la police scientifique française ont commencé à travaillé à Kara, après s'être penchés sur l'incendie du marché de Lomé cette semaine. Leur enquête devrait faire la lumière sur les méthodes et les moyens utilisés. Mais il n'est pas sûr qu'ils disent qui a mis le feu aux deux marchés, ce qu'attendent les Togolais.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.