Libye: Le pays perplexe face au départ d'européens de Benghazi

En Libye, d'après le ministère français des Affaires étrangères, les citoyens français ont quitté la ville de Benghazi, dans l'est du pays. Ils étaient une quarantaine. Raison avancée : les menaces d'attentats et d'enlèvement sur les Occidentaux. Jeudi 24 janvier, c'est le Royaume-Uni qui mettait en garde contre une menace spécifique et imminente et qui demandait expressément à ses ressortissants de quitter la ville. Côté libyen, on assurerait vendredi 25 janvier au ministère de l'Intérieur n'avoir reçu aucun avis à propos de ces appels à quitter Benghazi. Et le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Abdelaziz, lui, veut trouver des solutions.

Mohamed Abdelaziz, Ministre libyen des Affaires étrangères: "Nous attendons de nos amis qu'ils se montrent compréhensifs vis-à-vis de la situation sécuritaire en Libye. Le gouvernement fait de son possible pour assurer la sécurité à travers le pays..."

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.