21 Janvier 2013

Les contingents militaires bientôt complétement déployés

SPONSOR WIRE

Bamako - Mali — Le président de la Commission de la CEDEAO, M. Kadré Désiré Ouédraogo, s'est montré très confiant quant à un déploiement complet, d'ici peu, de l'ensemble des contingents militaires annoncés par plusieurs pays africains pour aider le Mali à faire face aux groupes terroristes qui le menacent.

Tirant devant la presse le bilan de la visite d'une journée qu'il a rendue lundi 21 janvier 2013 aux troupes de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA) à Bamako, M. Ouédraogo a assuré que le déploiement actuellement en cours sera complété très bientôt.

"Nous avons discuté avec l'état-major, et tout se met en place progressivement. Je peux vous assurer que dans les jours qui viennent, tous les contingents seront au complet sur place", a-t-il déclaré en présence notamment du ministre d'Etat aux Affaires étrangères de Côte d'Ivoire, M. Charles Koffi Diby. A la tête d'une délégation en provenance d'Abidjan comprenant aussi les ministres de la Défense et de l'Intégration africaine de Côte d'Ivoire ainsi que le président du comité des chefs d'état-major de la CEDEAO, le général Soumaïla Bakayoko, M. Ouédraogo a effectué une véritable visite au pas de charge.

Accueillis à leur descente d'avion, en milieu de matinée, par le ministre de la Défense du Mali et le commandant des troupes de la MISMA, le président de la CEDEAO et sa suite se sont aussitôt rendus à la base française où, sous la conduite du colonel Fagué, coordonnateur de l'opération Serval, toutes les explications leur ont été fournies sur les activités envisagées et en cours. Cap ensuite vers une autre partie de la base aérienne de Sénou-Bamako où se trouve le cantonnement des troupes du Nigéria. Le brigadier-général Ash Saad, devant ses hommes visiblement très déterminés, a réaffirmé la volonté de ces derniers de faire face à l'ennemi pour aider le Mali à circonvenir la menace terroriste.

La même disposition a été affichée par les contingents togolais et béninois, qui ont ensuite reçu successivement la visite de la délégation de la CEDEAO dans l'enceinte de l'Ecole de gendarmerie de Bamako. Puis ce fut au tour du contingent sénégalais logé à l'Ecole de maintien de la paix de recevoir la délégation sous la houlette de son commandant, le colonel Guirane Ndiaye, Aux uns et aux autres, le président de la Commission de la CEDEAO et le ministre d'Etat ivoirien aux Affaires étrangères ont tenu à transmettre les félicitations et le soutien des chefs d'Etat et de gouvernement de l'organisation, qui ont récemment tenu à Abidjan une conférence extraordinaire largement consacrée à la situation au Mali.

"Il s'agit pour nous d'être présents à Bamako d'abord pour apporter le soutien de la Conférence des chefs d'Etat au président de la République par intérim du Mali, à son gouvernement ainsi qu'au peuple malien pour dire qu'ils ont tout l'appui de la Conférence des chefs d'Etat et de leurs frères de la CEDEAO", a notamment déclaré M. Diby. La visite avait aussi pour but, a indiqué pour sa part M. Ouédraogo, de s'entretenir avec les soldats sur place, de voir les conditions dans lesquelles ils opèrent, de leur apporter les encouragements et les félicitations du président en exercice de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement et aussi d'échanger avec eux sur les voies les meilleures pour les soutenir en vue du succès de leur mission. "Je dois dire que nous avons été impressionnés par le professionnalisme avec lequel ils se déchargent de leurs obligations.

Nous avons apporté nos encouragements et nous avons promis de rendre compte aux instances de la CEDEAO pour que toutes les mesures soient prises ensemble avec l'Union africaine et la communauté internationale pour que nous puissions réussir ensemble le combat, pour que nous puissions obtenir la victoire finale", a-t- il indiqué. Dans l'après-midi, la délégation a été reçue en audience par le président par intérim du Mali, M. Dioncounda Traoré, à qui la CEDEAO a exprimé son soutien résolu, mais aussi sa gratitude pour l'accueil réservé aux différents contingents de la MISMA déjà sur place et pour "l'excellente coopération dont ils bénéficient de la part de leurs frères d'armes du Mali", a dit M. Ouédraogo.

A noter qu'en marge de la visite, le président de la Commission de la CEDEAO et la délégation qui l'accompagnait se sont rendus au quartier de Badalabougou pour l'inauguration de la représentation spéciale de la CEDEAO dans la capitale malienne, une grande bâtisse obtenue après la signature, en novembre dernier, d'un accord de siège entre les autorités maliennes et communautaires. Le représentant spécial, M. Cheaka Aboudou Touré, entouré des membres de son personnel, s'est réjoui du caractère fonctionnel de son service ainsi que de la présence de plusieurs membres du corps diplomatique accrédité à Bamako, parmi lesquels les ambassadeurs de France, du Maroc, du Bénin, d'Arabie saoudite, du Danemark, du Niger, etc.

Copyright © 2013 Economic Community of West African States. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.