L'Observateur Paalga (Ouagadougou)

28 Janvier 2013

Burkina Faso/Zambie: Etalons # Chipolopolos - Il faut galoper ventre à terre

Photo: CAF
Les zambiens champions d'Afrique en 2012.

Au lendemain de leur victoire contre les Antilopes, les Etalons se sont remis au travail en vue du match face aux Chipolopolos. La traditionnelle séance d'entraînement a eu lieu et s'est poursuivie hier lundi 28 janvier 2013.

Ce matin, au Mercure, il est prévu une analyse-vidéo d'un match de l'adversaire du jour en attendant de le défier à 19 h, heure locale, soit 17 h TU. L'occasion est belle pour les Etalons de prendre leur revanche, mais aussi de montrer qu'ils ne sont pas prêts à quitter la compétition à ce stade comme en 2012.

Il y a longtemps que les Etalons ont été aussi bien placés pour passer le tour initial. D'habitude, ils revenaient avec 0 ou 1 point seulement après les matches de groupe. Pour cette 29e édition, le premier tour n'est même pas encore terminé qu'ils ont 4 points + 4 à leur compteur.

C'est une performance étonnante. Mais pour obtenir encore un succès prodigieux, il faut galoper ventre à terre. Cela est possible au regard de ce que les nôtres ont montré lors des deux premiers matches. A défaut de faire bouger le compteur à 7 points, un nul, quel que soit le résultat, serait synonyme de qualification.

Cela leur permettrait, du coup, d'éviter pour le moment les Eléphants de Côte d'Ivoire (groupe D) qui joueront contre le second du groupe C à Rustenburg. On souhaite ardemment qu'entre "voisins", il serait bon de se donner rendez-vous le 10 février prochain à Johannesburg.

En attendant, il faudra d'abord survoler le groupe de Nelspruit pour laisser entrevoir de belles perspectives. Ce mardi 29 janvier 2013 doit être une date historique pour le football burkinabè. A Ouagadougou comme dans les autres villes du pays, on attend certainement de vibrer comme l'autre nuit.

Tout un peuple a désormais soif de victoire puisqu'il s'est du coup réconcilié avec son équipe. Ce soir, les supporters qui n'ont pu faire le déplacement dans la province de Mpumalanga se draperont ce matin à leur réveil (si ce n'est déjà fait pour certains) aux couleurs nationales. Comme ceux qui sont ici, ils seront à l'unisson.

Maintenant, c'est aux Etalons de jouer sereinement en présentant un bloc sans fissure. C'est vrai que dans une rencontre tout ne peut pas être parfait, mais il faut que les joueurs acceptent de défendre. C'est le sacrifice à faire pour une bonne synchronisation dans les différents compartiments.

Face aux Antilopes, Wilfried Sanou est resté presque collé à la défense adverse au lieu de descendre souvent pour se faire un peu oublier et prêter main-forte à Mohamed Koffi qui prenait des initiatives pour créer le surnombre en attaque. A côté de lui, il y a Pitroipa qui, après une perte de balle, ne faisait aucun effort pour revenir. Le sociétaire de Rennes aime trop attendre que le ballon lui parvienne ; or dans un jeu où l'adversaire monopolise le ballon, c'est le milieu qui souffre et la défense subit la pression.

Dagano, dont on s'est passé les services contre l'Ethiopie, sera-t-il de la partie ? En tout cas, on n'a pas senti son absence dans le onze de départ et il serait encore mieux qu'il reste sur la touche quitte à être utilisé dans les quinze dernières minutes. Bancé sur qui on comptait pour bousculer la charnière centrale n'a pas totalement accompli sa mission. On attendait autre chose de lui que de voir ses jambes mollir. Ce soir, placera-t-il ce match sous le signe du rachat ?

Le 20 janvier 1996, à Bloemfontein, les Chipolopolos avaient battu les Etalons par 5 buts à 1 lors de la deuxième journée. Le résultat fut pour tous le comble de l'humiliation. 17 ans après, les deux équipes se retrouvent et aujourd'hui il faudra faire l'effort de laver l'affront sur la pelouse.

Ads by Google

Copyright © 2013 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

CAN 2013 - Les Chipolopolo perdent leur titre dès le premier tour

Les zambiens champions d'Afrique en 2012.

Le Burkina Faso a ajouté aux chocs de la Coupe d'Afrique des nations en éliminant, mardi, la Zambie championne, à la fin d'une farouche empoignade, au stade Mbombela de ... Read more »