Libération (Casablanca)

29 Janvier 2013

Maroc: Les kényans et les ethiopiennes dominent le 24ème MIM

Lors de la 24e édition du Marathon international de Marrakech, disputée dimanche dernier sous un brouillard londonien à l'heure du départ, le Kényan Tum Stephen a battu le record de l'épreuve en enregistrant un 02h. 06min.35 sec très convoité par les organisateurs.

En effet, pour cette édition, qui a connu la participation de quelque 6800 athlètes, tout a été opportun pour afficher un nouveau chrono, à commencer par les conditions climatiques qui étaient très favorables, des coureurs à la hauteur de l'événement, la présence d'un public nombreux et de différents organismes de presse nationaux et étrangers. A noter que l'ancien record de 2h 08 min 15 sec revenait à Abdelakader Mouaziz et ce depuis 1999.

Concernant la course de ce dimanche, les Kényans ont prouvé encore une fois leur mainmise sur le Marathon hommes. En plus de Tum Stephen, vainqueur de l'épreuve et nouveau recordman, son compatriote Kibet Sammy a occupé la troisième place en enregistrant 2h 08 min 50 sec, alors que la deuxième place est revenue à l'Ethiopien Girma Gezahagn avec 2h 07 min 41 sec.

Le premier Marocain, en l'occurrence Ait Ali Youssef, est arrivé 8e enregistrant 2h 16 min 43 sec. Sur la ligne d'arrivée, le vainqueur, Tum Stephen a déclaré qu'il est le premier surpris par ce résultat et qu'il ne s'y attendait pas à cause d'une douleur au dos.

En ce qui concerne le semi- Marathon hommes, le Marocain El Hassan El Abbasi a occupé la première place avec 1h 01 min 09 sec, suivi du Kényan Rotich Luka (1h01 min10sec), alors que l'Ethiopien Abebe Belay est arrivé troisième avec 1h 01 min 12 sec.

Après sa performance, El Abbasi a reconnu, dans une déclaration, que la course était très dure à cause de la participation de coureurs marocains et étrangers de haut niveau, surtout les Kényans et les Ethiopiens, que sa détermination et sa volonté sont à l'origine de cette victoire qu'il n'a arrachée qu'aux derniers mètres de la course.

Pour ce qui est du Marathon dames, les Ethiopiennes ont occupé les quatre premières places, alors que la Marocaine Belfakir Malika est arrivée cinquième, enregistrant un chrono de 2h 37 min 01 sec. La première Ethiopienne, Tollesa Gulume, a bouclé la distance en 2h 36 min 05 sec, tandis que ses compatriotes Bekele Abebech Tsegay et Serkalem Gulilat, respectivement seconde et troisième ont enregistré 2h 36 min 11 sec et 2h 36 min 11 sec.

Pour le semi-Marathon dames, l'Ethiopienne Waganesh Mekasha a occupé la première place avec 1h 08 min 48 sec, au moment où les Marocaines Assahssah Malika et Raif Samira sont rentrées deuxième et troisième avec 1h 10 min 11 sec et 1h 13 min 36 sec.

Dans une déclaration, Assahssah a tenu à remercier les organisateurs qui veillent aux petits soins. Elle a affirmé que la course était très dure du fait qu'il est souvent difficile de se positionner parmi les Kényanes et les Ethiopiennes qui forment des blocs que, tout compte fait, elle est très contente d'une deuxième place et qu'elle fera mieux lors de la prochaine édition.

Au terme de cette 24e édition du MIM 2013, Mohamed Knidiri, président du comité organisateur a déclaré : «Lors de la précédente édition, nous avons été satisfaits, car plusieurs coureurs ont marqué des chronos inférieurs à 2h 10 min. On avait estimé que c'était une performance remarquable. Aujourd'hui, deux athlètes ont battu le record que détenait Mouaziz en enregistrant des temps remarquables, 2 :06 :35 et 2 :07 :41. Cela va nous permettre dorénavant d'être parmi les grands marathons du monde. »

Ads by Google

Copyright © 2013 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.