29 Janvier 2013

Burkina Faso/Zambie: La Zambie joue son titre contre le Burkina Faso

Photo: CAF
Les zambiens champions d'Afrique en 2012.

En tête du groupe C avec quatre points, deux points d'avance sur ses poursuivants immédiats et une différence de buts très avantageuse (+3), le Burkina Faso, euphorique devant l'Ethiopie, doit maintenant passer la vitesse supérieure au moment de faire face au tenant du titre, la Zambie.

Un simple match nul lui permettrait, pour la première fois depuis 1998, de passer le cap du premier tour. « Tout dépendra de nous » convient le sélectionneur des Chipolopolo Boys, Hervé Renard.

« C'est le dernier match, ça passe ou ça casse », analyse froidement le capitaine Christopher Katongo, sachant pertinemment que les Etalons seront des adversaires plus que coriaces et qu'ils ont réalisé le plus gros score depuis le début du tournoi, 4-0, contre l'Ethiopie.

« Il n'y a aucun mystère lui répond Alain Traoré, auteur de deux des quatre buts. « C'est très simple. Le Burkina Faso dispose désormais de professionnels qui jouent dans différents championnats européens de haut niveau et ce sont ces détails qui comptent dans le football moderne.

A cela il faut ajouter que l'équipe est jeune, que les joueurs ont été formés dans notre pays et qu'il y a un système de formation qui fonctionne plutôt bien ». Le sélectionneur belge se montre méfiant et redoute un excès de confiance.

« C'est vrai que nous sommes en position favorable pour le moment, mais une défaite devant la Zambie et une victoire du Nigeria face à l'Ethiopie ruineraient tous nos plans. Il faut garder les pieds sur terre ».

La Zambie est en position plus défavorable qu'il y a un an. A la veille de la troisième journée, elle totalisait déjà quatre points après une victoire sur le Sénégal et un nul avec la Libye.

Aujourd'hui, elle est détentrice de la couronne, par conséquent l'équipe à battre, dans le viseur de tous ses adversaires. « Aujourd'hui nous devons courir derrière les occasions

ratées contre l'Ethiopie, dit le sélectionneur Hervé Renard. On a raté notre premier match contre l'Ethiopie, peut-être par excès de confiance, mais notre match contre le Nigeria était très bon.. C'était quand même le Nigeria en face, et nous étions donc contents de

notre performance ». Il reconnaît que l'équipe actuelle n'est pas meilleure que sa devancière et que cela doit la contraindre à plus de réalisme devant le but.

Le problème et il le sait, c'est que parmi les Etalons il y a des joueurs de grande qualité, Jonathan Pitroipa, auteur de deux passes décisives et d'un but face à l'Ethiopie et Alain Traoré en tête du classement des buteurs avec trois réalisations.

De toute évidence Zambie - Burkina Faso apparaît très équilibré sur les 180 premières minutes des deux équipes. Chacune possède des atouts pour envisager la qualification.

Seul souci sans doute pour Paul Put, son gardien titulaire, Abdoulaye Soulama, ne sera pas là. Il est suspendu après le carton rouge reçu contre l'Ethiopie.

Ads by Google

Copyright © 2013 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.